Fille seule en voyage au Laos, Indonesie – 9 mois en Asie

Fille seule en voyage au Laos, indonesie - 9 mois en Asie

Cette semaine, on parle voyage solo au féminin avec notre collaboratrice Perrine. Elle a pris une année sabbatique pour voyager en Asie avant de retourner en Europe. Au total, elle aura parcouru 9 pays en 9 mois. Elle est partie seule, hors des circuits touristiques avec un minimum de préparation et avec la liberté de changer de plan à n’importe quel moment.

Perrine nous relate comment elle s’est préparée, ses petits trucs et ses coups de foudre lors de son passage en Indonésie, à Bornéo, au Laos, au Cambodge, au Vietnam. Dans une autre émission, elle nous parlera du bilan de son aventure et de ses découvertes au Myanmar, en Corée du Sud et au Japon

Pour le reste de cet épisode, on aura une chronique pour vous aider a planifier vos « road trip » ou comment sortir du traditionnel voyage unidirectionnel sans surprise et en terminant on survole mon projet Info-Asie le plus grand répertoire d’information voyage sur l’Asie.

La majorité des photos utilisés dans cette article on été emprunté à Perrine …Merci, encore

Lire

 

podcast expat ouvrir une business ou commerce au laospodcast voyager autrement en asie, voyage a velo
Cet article et ce podcast est paru originalement sur Getlostinasia.com

 

Le « drink » de cet épisode
coree du nord drink

Lemon Basil Cocktail


INGRÉDIENTS

• 20 à 24 feuilles de basilic citron
• Sucre de palme 2 cuillères à café bien tassé rasé ou sucre brun –
• 1 pincée de sel de mer
• 2 oz de rhum, Bacardi sèche comme de l’or
• 3 ou 4 glaçons
• Soda ou eau pétillante
• Basilic branchette, pour garnir

PRÉPARATION Dans un mélangeur, écraser le basilic, le sucre et le sel. Ajouter le rhum et continuer de concassage et broyage pour extraire les saveurs du basilic et bien mélanger. Goûter et ajouter le sucre supplémentaire ou sel. Tasser dans un verre rempli de glace. Remplissez le reste du verre avec le soda. Remuer et garnir avec un brin de basilic.

Donne: 1 verre – Recette original est par ici

voyage solo en asie fille

 

Perrine a terminé son « my big Asia trip », mais il y a en a tellement a dire et raconter que nous en reparlerons encore et encore. J’espère que cet article ou ce podcast inspirera plus de gens a partir et surtout vous mesdames avec quelques précautions d’usage il n’y a pas plus de risque qu’en France ou à Montréal.

J’avoue avec émoi et un peu de honte que je suis tanné de voir un article par jours sur les voyages solos au féminin ou pourquoi partir seule. Au Fond on est tous un peu seul surtout quand on n’est plus sur les bancs d’école et si on a pas d’enfants. On a tous nos gouts, disponibilités et budget propre. C’est extrêmement dur de tout prévoir à plusieurs personnes. C’est presque impossible de trouver le temps, le budget et les intérêts pour pouvoir partir en vadrouille avec des amis. Si l’on reste rationnel et que l’on ne veut pas laisser aucune de nos occupations ou préoccupations quotidiennes de côté. On ne partira jamais.

Il ne faut pas attendre d’avoir tout parfait avant de se lancer. Il faut prévoir un minimum assuré ses arrières pour les choses primordiales et le reste bof !

Vive l’aventure. Tout s’arrogera au fil de notre voyage et même vous risquez de trouver plus de solutions à vos problèmes quotidiens que si vous restez à la maison à vous morfondre en disant j’aurais vraiment besoin de prendre l’air. En passant, on ne voyage jamais seul, il a toujours quelqu’un pas loin souvent juste dans la chambre ou le banc d’en face qui voyage aussi.

Perrrine nous prouve hors de tout doute que l’on peut passer d’un rêve à la réalité dans un délai raisonnable. Elle a pensé à faire cette aventure pendant trois ans. Un jour, elle a réalisé que tout était là pour le faire. Son emploi pouvait être terminé, son bail de location d’appartement finissait, son budget pouvait être OK en y allant intelligemment et en s’offrant juste assez de luxe quand bon lui semblerait. Un peu de recherche sur internet, des guides voyage, des conseils de ses amis (je ne peux pas m’empêcher d’aider) et une planification de base avec beaucoup d’espace pour les changements et ajustements selon ses découvertes et rencontres.

Voici des passages textuels marquants de mon entretien avec Perinne l’aventurière. L’architecte de ce voyage en Asie de 9 mois seule (solo), à la rencontre des gens, de la faune, de la nourriture et de la créativité de la mosaïque culturelle d’Asie.

vietnam-hagiang-2

 

Conseil aux femmes ou filles en voyage en Asie

  1. Un des 2 conseils que je peux donner est surtout pour les filles. C’est la manière dont tu t’habilles. Moi j’ai toujours un t-shirt qui couvre les épaules et tu te sens tout de suite bien à 100 %. Parce qu’il n’y a pas de mal entendu et c’est aussi une question de respect.
  2. Quand on dépasse les standards locaux du bon goût et de la pudeur. Le respect peut changer rapidement surtout avec la gent masculine pour les filles.

Conseil pour se sentir comme chez soi et loin de chez soi.

J’ai mon sac à viande. Je dors dans des « hostels », des auberges, des dortoirs et souvent c’est juste une couverture, mais, moi je suis dans mon drap bien « blottie ». Du coup j’ai toujours hyper bien dormi.

Quand j’arrive à un nouvel endroit je fais en sorte que je n’ai pas faim et que je n’ai pas envie d’aller à la toilette. Tu es plus zen, tu as bien moins de stress et tu ne te dis pas pas ho la la j’ai ce truc !

kinabalu Malaisie, au  sommet

kinabalu Malaisie, au sommet

À propos de la peur d’être seule

Ce qui est incroyable c’est que tu n’es jamais tout seule. En 6 mois, j’ai dû manger peut-être 15 fois toute seule. Moi, c’est ce qu’on m’avait toujours dit. Quand tu voyages seule, tu n’es jamais seule. Si j’avais attendu quelqu’un pour faire ce voyage. Je ne l’aurais jamais fait. Quelque chose est sûr c’est que j’aime vraiment cette façon de voyager et je recommencerai.

Il y a beaucoup de gens qui voyagent seuls, mais qui n’aime pas être tout seuls ? Quand il rencontre des gens, ils voyagent avec eux, une semaine ou 15 jours. Ils changent leur parcours pour s’adapter aux gens qu’ils rencontrent.

Oui, il y a des sites comme le Lonely Planet qui proposent un forum, où tu mets par exemple un message avec le chemin que tu vas faire, donc tu peux trouver des personnes qui font le même chemin pour voyager avec toi.

moi j’avais pensé à faire ça au départ, mais comme naturellement tu rencontres plein de gens, je n’en ai jamais eu de besoin

Ses recommandations de choses à ne pas manquer en Asie

komodo-village-7

Ile de Komodo

Ses recommandations ou ses coups de coeur en Indonésie

Elle recommande le Parc National de Komodo sur l’île de Flores.
– Ça reste un des plus beaux souvenirs de ma vie.
– Le parc national de Komodo était surtout connu pour les dragons de Komodo, mais c’est aussi un super endroit pour voir des dauphins, des lamantins et plus…
– On a nagé avec des dizaines de lamantins, une cinquantaine de dauphins qui nageaient autour du bateau, des requins, des tortues.
– On y accède en arrivant sur l’île de Flores, de l’aéroport tu prends un bateau et navigue vers le parc national. C’est à l’est de Bali. Tu as l’île de Lombok, de Sulawesi et ensuite tu as celle de flores. C’est la troisième¸île à l’est de Bali.

borneo-kuching-mangrove

borneo kuching mangrove

Ses recommandations ou ses coups de coeur en Malaisie

Bornéo: un coup de foudre génial ! J’y ai passé un mois. Il y a une faune et une flore incroyable. J’ai passé une semaine dans un village ou il n’y avait ni au courante et électricité. J’ai fait des treks dans des grottes. La grande nature !

Ascension de mont Kinabalu, tu sais c’est le plus haut sommet de la Malaisie.
Une ascension que tu fais en deux jours, tu pars de de 1800 mètres et tu montes jusqu’à 4000, on monte jusqu’à 3300 le premier jour et on se lève a 2 du matin pour faire le reste. Ça vaut vraiment le coup.

 

Laos 4000 islands Laos School Project

Laos 4000 islands Laos School Project

 

Ses recommandations ou ses coups de coeur au Laos

J’ai traversé le Laos du Nord au Sud. Nong kiew. C’est incroyable, c’est un petit village niché sur le bord de sa rivière et au milieu de ses montagnes. Des paysages bucoliques incroyables. J’ai fait plus de 200 photos par jour, car je passais mon temps à traverser la rivière. Il y a une ambiance détendue, la nourriture est très bonne, j’ai rencontré des gens vraiment super.

Le plateau de Boloven et en plus j’adore faire de la moto. J’ai passé un trois jours à me balader partout autour. Il y a entre autres : des cascades, des grottes, des chutes et des plantations de café. Comme je partais 3 jours et je ne voulais pas le faire toute seule. Je me suis greffé à un groupe de 3 filles.

4000 island solo fille laos

Laos riziere

 

Don Kong ou 4000 islands dans le sud du Laos où j’ai eu la chance d’être volontaire dans une école pour donner des cours d’anglais. Il y avait une vue superbe sur le Mékong. Alors, quand tu prépares ta classe tu es au-dessus du Mékong et tu as une vue sur les petites îles les bateaux ou tu te réveilles avec le soleil.

Le Mékong à cet endroit-là. L’eau est tellement belle. Tu vois, j’ai été à Luang Prabang l’eau était « maronnatre ». Mais à cet endroit l’eau est claire. Elle est turquoise c’est calme et tu as tous ses petits ilots.

cambodge-kampot

cambodge kampot

Ses recommandations ou ses coups de coeur au Cambodge

Dans le sud Kampot, c’est un endroit où j’avais prévu de rester 3 jours et que j’y suis resté une semaine. Ma vraie recommandation à Kampot c’est de ne pas rester dans la ville. Mais, de rester le long de la rivière. Du coup, tu as ton petit hostel (auberge) avec un Ponton ou une terrasse flottante au-dessus de la rivière. Alors le matin, je sautais dans l’eau. J’allais nager un peu, je prenais mon petit « dej » au bord de l’eau. Après les environs sont magnifiques. Tu peux aller louer une moto pour aller visiter le parc national de Bokor. Tu va voir les « pepper plantation », la campagne dans se coin est magnifique. On défile lentement à travers les maisons, les villages, les champs, les vaches et les enfants.

La petite ville de Kampot je crois que c’est 40 000 habitants. C’est très relaxe. Tu as plein de bon petits cafés et la cuisine est excellente, je me suis régalé a tous les jours.

vietnam hagiang voyage seul en asie

vietnam hagiang

Ses recommandations ou ses coups de coeur au Vietnam

Le Vietnam est compliqué. Il y a tellement de choses à faire. Ce que j’ai vraiment apprécié au Laos c’est que ça reste très authentique. Tu vois les gens comment ils vivent ce n’est pas préfabriqué. Quand tu arrives au Vietnam c’est très touristique et tu retrouves les attrapes touristes, qui sont très désagréables. Ça ma mise sur la défensive. Ça m’a refroidi un peu on peut trouver des choses authentiques qui valent la peine, mais c’est plus compliqué.

Mon coup de coeur du Vietnam, c’est le nord. Nous on a décidé de ne pas aller a Sapa, car tous les gens qui vont à Sapa m’ont dit que c’était super touristique et tout ça. On est allé à Hà Giang qui est au nord-ouest. C’est une région qui voilà même pas 10 ans n’étaient pas ouverts aux touristes. Parce que c’est la zone frontalière avec la Chine et comme les relations avec la Chine étaient très compliquées, tu ne pouvais pas accéder à cette zone-là. Aujourd’hui même, on peut y accéder, mais il faut acheter un permis spécial pour entrer dans la zone. Ça fait en sorte aussi qu’il y a très peu de touristes. On a du croiser 10 blancs dans tout le séjour et dans cette région-là.

Tout est authentique. Tu as énormément de minorités ethniques. Donc, les gens sont en costume traditionnel et c’est magnifique. Tu les vois avec leur coiffe, avec leur artisanat.

Curieusement ce qui ma frappé c’est que dans ces endroits-là l’environnement est assez sec alors ils ne cultivent pas le riz. Ils cultivent du maïs. Alors à la place de traditionnellement partager le riz. Ils partagent le maïs. Par exemple à la place d’avoir les « rices cakes » tu as des « corn cake » à la place d’avoir du « rice wine » tu as du « corn wine ». Tu te dis le riz c’est l’alimentation de base de toute l’Asie, mais non pas dans ce coin-là.

boloven laos fille seul

En Moto sur les route de l’Asie

 

Message du futur de Perrine
Après 256 jours de Voyage
10 pays, et un budget quotidien de € 41 tout compris près de 40 000 km effectués par avion / bus / bateau / train.

‘Je vole présentement vers ma ville natale. Ça été une véritable expérience de vie, mais je suis heureuse maintenant que cette aventure en soit à sa fin.
Voyons voir combien de temps il faudra avant que la “bougeotte” me prenne à nouveau

-Perrine

À venir: le Myanmar, la Corée du Sud et le Japon et le bilan de toute son aventure. Dont du ‘woofing’ ou du travail à la ferme en Corée du Sud.

Le meilleur c’est d’y aller et ne pas écouter ses peurs.

road trip en asie

Comment planifier un Roadtrip en Asie ou ailleur

Dans le podcast je parle aussi des « road trip » des voyages lents ou l’on se déplace avec son propre moyen de locomotion

Prendre l’avion n’est pas le seul moyen de voyager, on peut très bien prendre un bus, une moto, une bicyclette ou un bateau. Tous ses moyens de locomotion offrent plus de liberté et d’autonomie dans nos déplacements. On a pas toujours besoin de faire des milliers de kilomètres pour décrocher de son quotidien et faire des découvertes extraordinaires.

Nous c’était la Malaisie qui était intéressante, mais pour vous ça peut être n’importe où. Ça dépend de vos gouts, le temps disponible, votre budget, votre moyen de transport et votre point de départ. Même si l’on ne part pas de chez soi on peut facilement louer une voiture, une caravane (camping-car) ou une moto n’importe où dans le monde ou presque. Il ne suffit que de présenter son passeport, son permis de conduire d’origine ou un permis de conduire international. C’est un permis valide partout sur la planète que l’on peut transformer rapidement avec quelque formulaire à remplir dans un bureau des autorités des transports de notre localité. De cette façon, on évite un tas de problèmes. Il est à noter que les formalités et les couts rattachés à celui-ci sont simples et abordables pour l’ensemble des pays occidentaux.

Prenez le temps de vous informer des possibilités ou des options qui s’offrent à vous. Vous pourriez être surpris. Avec un peu de planification et quelques petits formulaires on peut sauver gros et avoir un voyage plus autonome. Ça permet beaucoup plus de possibilités et de flexibilité. Un seul bémol, il faut être très prudent et malheureusement il vaut mieux souscrire à une bonne police d’assurance pour éviter que notre aventure se termine en cauchemar.

Pour les grandes villes ou capitales, il n’y pas trop de problème de transport. Mais aussitôt que l’on s’éloigne de la ville et des installations urbaines on peut avoir beaucoup de problèmes a se rendre où l’on veut et quand on veut. Alors, pensez-y 2 fois plutôt qu’une. On n’est pas forcément obligé de se rendre du point a au point b on peut aussi passer ou arrêter à d’autre endroit sur la route. Découvrir des choses inoubliables qu’aucun guide ou blogue ne mentionne.

voici quelques conseils rapides pour vous aider à planifier un « road trip » :

1. Planifiez soigneusement votre voyage

Reviser votre trajet de votre point de départ à votre point d’arrivée avant de partir. Prenez soin de noter les aires de repos et les endroits où vous pourrez trouver de l’aide ou des rafraichissements sur la route. Une inspection rapide de votre véhicule peut vous éviter de fâcheuse découverte sur une route déserte.

2. Avoir un copilote, ou du moins quelqu’un qui peut conduire peut vous sauver beaucoup d’ennuis en cas de problème. Si ce n’est pas possible assurez-vous d’offrir suffisamment de repos au chauffeur tout au long de vos déplacements.

3. Préparer les éléments essentiels
Votre passeport
Activer vos cartes de crédit pour des transactions outre-mer.
Ayez assez d’argent dans votre « cashcard » ou carte a puce pour payer aux postes de contrôle,
Une trousse de premiers soins dans la voiture.
Préparer de quoi boire et grignoter.

4. Comprendre les règles de la route
Soyez conscients des règles de circulation et des limites de vitesse qui prévalent dans le pays où vous allez conduire. Il n’est pas rare d’être arrêté par la police sur l’autoroute. Gardez les yeux ouverts et suivez la loi. Un bon truc et de suivre le trafic et bien observer avant de vous lancer. Roulez plus lentement jusqu’à vous sentir dans votre élément.

Vérifier les règles et le permis requis en vous rendant le sur site internet de l’Ambassade du pays que vous allez visiter. Pour vous aider à comprendre plus rapidement sans prendre tout à la lettre, les forums de voyage ou nos groupes Facebook tels que francophone en Asie peuvent répondre à certaines de vos questions. N’oubliez pas de vérifier les informations sur une source officielle.

En terminant, un moyen de transport c’est ce que vous voulez. Seulement votre imagination vous arrête : des souliers, un vélo, un longboard, un vélo électrique ou un bateau à voile tout est possible. Il suffit de partir à son rythme d’un point « A » vers un point « Z ».

Sur ce prenez un moyen de transport X et aller vers une destination y et bon Voyage mes amis !

Liens reliés de cet épisode de podcast:

Le plateau de Boloven
http://www.info-asie.com/place/le-plateau-des-boloven-sud-laos/

Laos school project
https://www.facebook.com/Laos-School-Project-1635657470007695/

Le mont kinabalu en Malaisie
http://www.info-asie.com/place/kota-kinabalu-malaisie/

l’ile de Komodo en Indonésie
http://www.info-asie.com/place/lile-de-komodo-indonesie/

La page Facebook de Perine My Big Asia Trip
https://www.facebook.com/mybigasiantrip

Le site Info-Asie
http://www.info-asie.com

Laissez nous vos commentaires et partagez vos expériences

Exprimez-vous à propos des roadtip ou des voyages lents. Avoir son propre moyen de transport en Asie pour visiter en toute liberté est sans un aucun doute une bonne idée. Laisser vos impressions dans nos boites de commentaire ci-dessous. Vous pouvez aussi suivre notre page Facebook et celle d’info-Asie pour profiter de nos plus récentes découvertes en exclusivité.

bobby Dennie

GetLostinAsia est édité par Bobby Dennie un canadien amoureux de l'Asie basé à Singapour qui couvre le terrain depuis 2007. visitez la page a propos GetLostinAsia is edited by Bobby Dennie a Canadian based in Singapore. I am a South East Asia travelling Junkie.I am writing and discovering asia since 2007.

More Posts - Website

Follow Me:
Google PlusFlickrYouTube

Related posts:

Facebook Comments

  • hela hela

    cool