Le Laos s’ouvre mais la peur de perdre son âme est présente

390038670_037c0eff2a
DON´T HAVE SEX WITH A LAO WOMAN

À la maison les esprits s’échauffent la femme de mon frère n’est vraiment plus amical, un rien prend des proportions démesurées. Je décide de prendre le large et visiter un des nombreux guesthouse de Ventiane pour calmer le jeu et voir ce qui s’y passe. Au Laos et spécialement dans la capitale, il y des centaines de guesthouses dont la majorité est fréquentée par des Lao. Comme d’habitude, votre humble serviteur en profite encore pour voyager autrement et s’éloigne des réseaux fréquentés par les touristes étrangers. La plupart de ses établissements louent des chambres ordinaires avec ventilateur pour un maigre 50 000 kips (6 $) pour une nuit et surement un montant inférieur pour une courte durée. Des filles qu’on qualifierait de prostituer en Amérique y réside pour avoir un endroit loin des regards pour pratiquer leur petit gagne-pain. Ses travailleuses indépendantes, sans instruction, avec des enfants à nourrir ou des familles dans le besoin trouvent une alternative au petit travail qui leur est proposée. Des salaires à moins de 100 $ par mois pour 10 heures de travail 6 jours sur 7.

Les couples vont et viennent à vitesse accélérer. Parfois, 10 minutes suffisent. Les filles se cachent sous leur capuchon ou leur casque de moto pour ne pas être reconnues. Il faut comprendre qu’au Laos la plupart des gens vivent dans des maisons ou des appartements de petite dimension pour des familles élargies de près de 10 personnes. L’intimité y est presque inexistante. Il est aussi interdit par la loi d’avoir des relations sexuelles avant le mariage. Il y a deux ans j’habitais un petit appartement ordinaire près du marché chinois et la police débarquait sans avertissement après 11 heures pour vérifier s’il y avait des couples sans papier officiel.

Au Laos c’est contre la loi pour une femme Lao d’avoir du sexe ou de coucher sous le même toit d’un homme qui n’est pas son mari ou un membre de sa famille immédiate. Rarement, la police débarque dans les hôtels et les guesthouse pour vérifier, mais ceci s’applique partout sans exception. Les coins plus touristiques comme le bord du Mékong où Vang Vieng bénéficie d’une zone grise, car les touristes rapportent beaucoup d’argent dans l’économie.

J’ai déjà eu d’ailleurs certains petits problèmes avec cette loi. J’étais avec ma copine de l’époque en train de parler dans le parking en face du célèbre temple That Luang passé 23:00. Deux individus s’approchèrent de nous en moto pour nous demander de les suivent au poste de police le plus près. Je me suis dit il n’est pas question que je suis des étrangers sans uniforme ou pièce officielle vers le poste de police. J’ai tenté de convaincre ma copine de ne pas les suivent, mais ils avaient déjà saisie son téléphone et elle me rassura en me disant qu’il n’y avait aucun danger. Arrivé au poste de police de fortune, j’aperçois un policier endormi sur un lit de bambou pas d’ordinateur et une veille machine à écrire. Le policier responsable commence à écrire un rapport de 2 pages en Lao que je ne peux comprendre. Les autres policiers semblent regarder en se disant non, mais il graisse épais celui-là. J’essaie de lui expliquer que je ne veux pas de problème et que nous ne faisions rien de mal. Ma copine me dit de garder mon calme, car la situation ne va que s’aggraver. Le chef se pointe vers les 1:00 am à moitié endormie décidément il n’entend pas à rire. Il ressemble à un méchant vietkong comme dans les films de Rambo. Il m’explique que d’habitude il ferme les yeux sur ce genre d’événement, mais que j’étais en face du parlement et non dans la zone touristique. Ma copine va réveiller mon frère et sa femme. Oh non pas ça! je retourne à la maison et ils finissent par payer 10 $ pour acheter le silence. Une vraie bonne frousse!

Les résidents étrangers doivent être avisés du fait que les familles peuvent causer des problèmes, forcer le mariage ou une compensation financière pour avoir eu des relations sexuelles avec leur fille. Les autorités officielles entameront des procédures judiciaires si on leur demande. En général qu’est-ce qui se passe discrètement derrière les portes closes ne représente aucun grand intérêt pour personne.

Selon le site de l’ambassade américaine :
Les relations avec les citoyens Lao sont prohibées de tout contact sexuel entre les citoyens étrangers et les citoyens Lao excepté si les deux personnes impliquées sont marriers selon la loi familiale Lao. Tout étranger qui engage des relations sexuelles non approuvées avec un citoyen Lao risque d’être interrogé, détenu, arrêté ou expulsé. La police Lao a confisqué des passeports et imposé des amendes jusqu’à 5,000 $. Les citoyens Lao s’exposent à la prison sans jugement. Par contre plus le pays s’ouvre, au touriste plus il s’expose, aux problèmes des gens pauvres qui essaient de gagner l’argent des étrangers. La Thaïlande et les pays voisins profitent grandement des retombés du tourisme sexuel et le Laos n’y échappe pas non plus. Beaucoup des travailleuses du sexe de la Thaïlande viennent du nord ou du Laos. Alors, pourquoi pas fermer les yeux et garder les filles et l’argent ici. Garder la tradition et ses modèles et s’ouvrir aux tourismes n’est pas une mince affaire.

bobby Dennie

GetLostinAsia est édité par Bobby Dennie un canadien amoureux de l'Asie basé à Singapour qui couvre le terrain depuis 2007. visitez la page a propos GetLostinAsia is edited by Bobby Dennie a Canadian based in Singapore. I am a South East Asia travelling Junkie.I am writing and discovering asia since 2007.

More Posts - Website

Follow Me:
Google PlusFlickrYouTube

Related Images:

Related posts:

This post is also available in: Anglais

Facebook Comments