Critique de jeu : Burial at Sea (Bioshock DLC)

Burial at Sea Bioshock

Est-ce que l’on peut être choqué par l’avidité des compagnies de jeux ? Je crois bien que oui. Selon moi, Bioshock est l’un des meilleurs jeux sur le marché à l’ambiance vraiment originale. J’avais adoré le premier de la série, la suite plus ou moins, et finalement Bioshock Infinite, c’était bien. Normalement, lorsqu’une compagnie décide de développer un DLC, très souvent, c’est pour ajouter un nouveau volet à l’histoire du jeu, offrir de nouvelles options, etc. Bioshock renferme une multitude d’aspects qu’une compagnie, qui est moindrement futée, peut exploiter pour une longue période de temps.

Or, lorsque l’on a annoncé le DLC « Burial at Sea » (Tombeau sous la mer) et que cela allait faire revenir le joueur à Rapture, la ville sous-marine, quelques heures avant sa destruction; je me suis dit qu’il fallait que j’aille absolument ce supplément (add-on). Car, j’avais adoré (voir dévoré) l’histoire du premier jeu de la série. Sauf qu’après 2 heures à peine, je terminais le nouveau volet ??? J’ai beaucoup de la difficulté à croire que pour 15$, un jeu de la qualité de Bioshock et réalisé par la compagnie 2K Games, ne puisse pas durer plus longtemps. On se fout des joueurs là!

Heureusement, j’ai acheté la passe saisonnière qui me donne droit aux deux autres DLC du jeu qui s’en viennent durant la prochaine année. Toutefois, qu’arrive-t-il au joueur qu’il ne l’a pas acheté ? Il devra se procurer les contenus additionnels à plein prix ? Cela n’en vaut pas la peine. C’est trop cher payé! Et ce, même si ce DLC possède la même qualité que le reste de la série. À moins d’être un fan incroyable du jeu, attendez! De toute façon, un jour sortira la version « Jeu de l’année » du jeu avec toutes les expansions incluses et ce sera à meilleur prix.

En terminant, j’aimerais vous parler de l’histoire mais pour le peu de temps que cela dure, je vous laisse le découvrir. Heureusement, le jeu en soi est bien, si ce n’est que ridiculement trop court…


Critique originalement parue sur le blog « Au coin de la critique« .

Rene Pineault

Est un amateur de Power métal, d'écriture et de jeux. Il peut littéralement avaler un jeu de A à Z à la vitesse du son. Il fera pour nous ses critiques de jeux toujours intéressante et bien écrite.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookGoogle Plus

Related posts:

Facebook Comments