Critique de jeu : Batman Arkham Origins

Batman-Arkham-Origins

Voici le 3e volet de la série de jeu Batman. Selon moi, cette série de jeux est probablement l’une des meilleures sur le marché qui soit jusqu’à ce jour. Après l’immense succès de Batman Arkham Asylum et aussi de Batman Arkham City, voici que Batman Arkham Origins nous ramène quelques années en arrière lorsque notre justicier masqué débutait sa nouvelle carrière; détestés par les vilains et pourchassés par les forces de l’ordre.

Dans certaines bandes annonces, on nous faisait plutôt croire que nous allions observer la montée du justicier depuis ses débuts, un peu comme le film « Batman le commencement« , mais non, nous étions  dans l’erreur! Ce fut ma première déception, coté histoire. En fait, nous nous retrouvons encore une fois dans les décors de Arkham City, nettement améliorés et plus complets comparativement à son prédécesseur. Et disons que nous reculons moins loin dans le temps.

Le mafiosi « Black Mask » a mis la tête à prix de Batman pour la modique somme de 50 000 000 de dollars. Il n’en fallait pas plus pour que d’autres super vilains, attirés par l’appât du gain, viennent faire un tour à Arkham afin de participer à la plus grande chasse à l’homme de l’histoire de la ville. Évidemment, le justicier masqué devra se défendre et appréhender les chasseur de primes qui risquent de semer le chaos partout. Toutefois, ces méchants ne seront pas les seuls cas épineux puisque avec la corruption policière qui règne dans la ville, la tâche sera plus ardue. En effet, des équipes policières malfaisantes et les gangs de rue s’y mettent de la partie.

Ce qui est intéressant dans ce volet-ci est que l’on y rencontre des personnages clés qui sont charismatiques, dont Bane qui est très inspiré par le personnage de Chris Nolan et de son film : « L’ascension du chevalier noir« . Bien sûr, je pourrais vous parler des autres personnages que vous allez rencontrer mais je vais vous laisser le plaisir de les découvrir par vous-mêmes.

Coté graphiques : hé bien, c’est le même moteur que son prédécesseur. Il est très beau. Donc, si vous vous attendiez à des nouveautés de ce coté-là, ou même encore des changements remarqués, alors il y en a pas vraiment. Certes, les menus du jeu ont changé, même celui des arbres de compétence et, on y a ajouté quelques petits trucs ici et là, mais pour être honnête avec vous, le jeu offre les mêmes options que Batman Arkham City. Malheureusement, si vous vouliez de nouvelles choses dans ce jeu-ci, c’est raté! En fait, c’est carrément comme si vous jouiez au jeu précédent mais avec une ville plus élaborée et une autre histoire. Par contre, un point que j’avais reproché à Arkham City : c’était qu’il n’y avait pas assez d’enquêtes et les concepteurs ont améliorés cela dans celui-ci.

Coté gameplay, ambiance générale et les trames sonores, c’est parfait. Cependant, je ne sais pas pourquoi mais dans la traduction française, elle ne contient pas la voix habituelle du Joker (celui de la série télévisée). Peut-être que la compagnie n’a pas pu avoir les services de l’acteur, je trouve cela dommage. Un gros point négatif, et qui m’a surpris comparativement aux autres jeux précédents, c’est que ce jeu possède des bugs. Et apparemment, c’est la version PC qui aurait ces problèmes seulement. Il y a plusieurs « glitchs« , des problèmes pour faire des combos de finalité (finish move) sur des adversaires et même des missions secondaires que l’on ne peut pas mener à terme à cause de cela (missions d’Enigma). Il y a eu un manque coté contrôle de qualité…   

En résumé, si vous avez aimé Arkham City, je vous recommande ce jeu-ci sans hésiter. Par contre, si vous tenez absolument à avoir des nouveautés, désolé, passez votre tour! Moi même, au début, je ne savais pas si j’allais apprécier ce nouveau volet ou pas, mais après quelques heures de jeu, il a réussi à m’accrocher et il m’a vraiment fait passer des heures agréables.


Critique originalement parue sur le blog « Au coin de la critique« .

Rene Pineault

Est un amateur de Power métal, d'écriture et de jeux. Il peut littéralement avaler un jeu de A à Z à la vitesse du son. Il fera pour nous ses critiques de jeux toujours intéressante et bien écrite.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookGoogle Plus

Related posts:

Facebook Comments