6 mois en Asie aventure 1 : Koh Samet et Koh Chang

map thailand koh chang
thailand Koh Samet Koh Chang

Nous suivons les aventures de Martin qui voyage en Asie du Sud Est pour 6 mois. Voici le résumer de sa première aventure après avoir débarqué de ses 20 heures d’avion à Bangkok.

B : Bon matin Martin (il répond d’une voix rocailleuse)
M : Tu es de bonheur à matin, c’était la pleine lune hier au soir ce qui veut dire que c’était le party en « criss ».

B : Peux-tu bien me dire où tu es rendu ou là ?
M : je suis à Ban Saphan. C’est la ville du traversier pour traverser pour Koh Samui ou en direction de Phuket si tu préfères.

B : Qu’est-ce que tu as fait, depuis ton arrivée ?

M : Je suis arrivé à l’aéroport c’était le soir, j’ai juste eu le temps de prendre le skytrain vers le centre-ville, après j’ai pris une chambre. Il était tard le soir. J’étais excité et je ne voulais pas aller me coucher tout de suite. Je suis allé me promener dans les alentour de mon hôtel ou c’était plein de Ladys boy, puis de partys et puis toutes.

B : Tu es atterris directement dans le « red district », probablement prés de Soy cowboy c’est le quartier des gaies et le les ladys boys de Bangkok

M : C’est sur Sukhumvit Road que j’étais. Moi je me promenais où ils m’ont débarqué. Je me suis dit : « je vais rester sur la rue principale pour ne pas me perdre ». En marchant sur la rue, j’ai vu une espèce de stand sur le bord de la rue où la fille m’a carré pris par le bras pour m’amené. Il vendait de la bière là ! Je me suis assis là et j’ai pris une bière. C’était 2 Canadiens qui étaient assis au comptoir à côté de moi. On a commencé à parler ensemble. Il me disait va voir dans la rue à cotés. Tu les vois bien comme il faut, ce n’est pas dur à reconnaitre. Ceux qui se font pogner par les Ladyboy c’est parce qu’ils sont vraiment imbéciles
B : Ça reste une grosse caricature, sont assez agressif il essaie de te pogner le sac. Ils sont « sexy extrême » à la limite du bon gout. Même les filles de joie du « red district » sont plus réservées et garde un petit 5 dollars de classe. C’est assez disgracieux, mais ça reste très isolé. Il ne faut pas juger tout un pays sur cette rue à 2 A.M comme beaucoup d’Occidentaux le font sans jamais y avoir mis les pieds.

B : Le lendemain, tu as pris le bus pour aller à Koh Samet ?
M : Oui, le lendemain matin, j’ai demandé à la fille de la réception de l’hôtel comment je me rends à Koh Samet. Elle m’a expliqué tu prends le métro jusqu’à la gare de train. Une fois là-bas, j’ai demandé:  « un billet ça coute combien ». C’est 300 bahts (10$) le billet d’autobus pour me rendre jusque-là plus le traversier pour aller jusqu’à l’ile puis le « ferry » de retour et le retour à Bangkok. Une vraie aubaine.

map thailand koh chang
 

Visite de Koh Samet l’ile petite ile la plus près de Bangkok.

B : Comment as-tu trouvé Koh Samet, je connais bien, d’habitude c’est la place des backpackers budget et des Thaïs qui vont en weekend sur la plage. Tu me dis que ç’a changé depuis 3 ans ?
M : C’est devenu plus touristique, plein de gros « resorts », et beaucoup de touristes. Spécialement sur la première plage en haut près du traversier nommé White Sand plus tu t’éloignes dans l’ile ça devient de moins en moins touristique.

B : Presque que toutes les iles possèdent leur White Sands et c’est synonyme de plage a évité.
M : C’est toujours la plage à côtés du traversier.

B : Les touristes de masse sont transportés vite dans leur « ghetto » pour être surs qu’ils aillent dépenser leur argent au même endroit.

B : Koh Samet dans l’ensemble tu n’as pas aimé ça, c’est sûr que c’est petit et plus centré sur la plage.
M : Ce n’est pas que je n’ai pas aimé. Je me suis loué un Scooter, je suis descendu dans le bas c’est là qui m’est arrivé mon premier accident. Il faut faire attention aux roches dans l’eau quand tu vas te baigner sur la plage. Tu ne rentres pas en débile sur la plage. « Hey c’est cool la mer ». Je suis allé marcher sur le bord dans l’eau et je suis tombé et je me suis ouvert un poignet. Je suis sorti de là et j’ai vu une petite clinique de premiers soins directs à côté ils m’ont aidé. Ils m’ont fait un bandage, je suis allé à l’hôpital. Ce n’était rien de bien grave, mais j’ai été 5 jours à ne pas me baigner pour ne pas avoir de l’infection.

B : Oui c’est qu’en voyage faut essayer de pas trop réagir en excité. En poule pas de tête autant que possible.
M : L’infirmière à l’hôpital elle me racontait que 2 semaines avant il y a un gars qui courait a toute vitesse qui entrée dans l’eau et il s’est fracassé le genou sur une roche. Il s’est coupé les 2 tendons. Ils ont dû l’amener d’urgence à Bangkok.
B : il a gâché toutes ses vacances pour une niaiserie. Puis ça dois lui avoir couté l’autre jambe en ambulance et frais médicaux le pauvre.
thailand Koh Samet Koh Chang
 

Visite de l’ile de Koh Chang en Thailande pres de la frontiere du Cambodge

B : Apres t’as décidé, sur mes conseils d’aller sur l’ile de Koh Chang plus à l’est
M : C’était une très bonne idée, c’est de toute beauté. j’ai passé 5 jours a Koh Chang.

B : Koh Chang, c’est la plus grosse ile après Phuket, il a beaucoup plus de superficie et de diversité. Il y a de la jungle, de la plongée, des éléphants bref beaucoup plus de choix d’activité et de variété que Koh Samet

M : Dans le Lonely Planet il y a avait une grosse affaire sur Koh Samet, mais Koh Chang il n’en parlait même pas. Pourtant c’est merveilleux, c’est une super de belle ile. Il y a plein d’activité des balades à dos d’éléphant, il a des singes, je suis allé dans la jungle, voir les chutes et l’on peut visiter les petites iles environnantes en bateau.

B : Le Lonely Planet couvre plus les activités populaires pour les backpackers des fois c’est des endroits ou l’on ne veut pas aller.J’ai un conseil c’est bon de suivre le guide, mais il faut ajuster à notre type de voyage.

B : Qu’est ce que tu as fait sur Koh Chang finalement ?
M : Le premier soir, j’avais une chambre à 300 bahts (10 $) ça me tentait pas de cherché partout à la noirceur. Le lendemain je me suis loué un scooter et j’ai fait le tour de l’ile au complet. C’est là que j’ai trouver l’espèce de « Uncle Sam Bungalow » qui était sur l’autre coté pas ou il a toutes les plages comme White Sand. C’est en direction de Long Beach. C’est typiquement Thaïlandais le proprio ne parlait même pas en anglais. On communiquait par gestes.

bungalowKoh Samet Koh Chang
 

M : 250 bahts le bungalow, il nous faisait a mangé. Il y avait un ordinateur dans le petit restaurant, il mettait de la musique thaïlandaise.
B : Dans l’ensemble il y a toujours moyen de trouver des places typiques abordables.
M : Tu te loues une moto, c’est 150 bahts (5 $) un scooter pour la journée avec un 50 bahts d’essence, ça reviens à moins de 10 $ pour 24 heures. Tu as le temps en masse de faire le tour de l’ile au complet. J’ai été faire du repérage des endroits qui me semblait intéressant et après j’y suis retourné plus tard dans mon séjour. Tu te promènes partout c’est la meilleure manière de découvrir.

B : Il faut être prudent sur Koh Chang, car il y a beaucoup de pentes abruptes. Surtout après une petite bière au soleil. Allez-y tranquillement !
M : Tu touches pu au Scooter après.
B : oui j’ ai eu un petit accident, j’ai été chanceux, il y a quelqu’un qui m’a ramené à mon hôtel. J’ai été cherché la moto le lendemain.
M : Une fois j’allais trop vite. Un scooter c’est 125cc ça roule à 120 KMH. J’ai vraiment été béni, moi j’étais « ayoye » dans le fond comme un peu comme à la maison. Les voitures arrivent vite et tu ne les vois pas.

B : Ils disent que c’est l’une des causes principales mortalité des locaux et des touristes sur les iles. Les gens louent des motos ne portent pas de casque, pas de chandail, ils conduisent rapidement et le Code de la route sur ses iles et loin d’être respecté.

thailand Koh Samet girls
 

B :Qu’est ce que tu as fait ensuite ?
M : J’ai repris le traversier et pris le bus jusqu’à Bangkok pour me diriger vers le sud. À Bangkok, je me suis fait déposer dans le quartier à côté du Palais royal. J’ai pris un taxi pour la gare de train Hualonpong. J’ai acheté un billet pour Ban Saphan, je suis embarqué dans le train de nuit. Je suis arrivé il était 5 du matin à Ban Saphan avec mon sac à dos dans les petites rues du village. J’ai pris un Tuk Tuk (moto-taxi) et j’ai demandé bungalow bungalow ! Il m’a descendu jusqu’à sur le bord de la plage. Je me suis loué un Bungalow à 300 bahts (10 $). Ici c’est pas touristique, c’est typique malgré qu’il y a beaucoup de français, ici a Ban Safan il y a un hôtel c’est plein de Français

B : oui ça c’est énervant des fois désolé pour mes lecteurs Français, mais quand il y a un français dans la place tous les autres qui passent a moins de 100 km seront attirer sur lui comme un aimant puissant. Tu veux être dépaysé voir du territoire tu ne veux pas connaitre une bourgade d’expatrié français en Thaïlande

M : Il y en a qui sont cool. Il y en a un qui reste ici depuis 4 ans c’est lui qui m’a donné le contact pour l’école de Muyai Thaï. Cette école de boxe thaïlandaise, le prof c’est un Thaïlandais, mais il parle très bien en français. Ça sera plus facile pour moi de communiquer. C’est une bonne école.

Hier soir au Full Moon Party, il y un gars qui débarque là. Un gros gars suédois hyper chiant.

Le suédois y se présente en disant :’lui c’est un trou de cul pis-ci puis-ça ». Je comprends que c’est le genre de gars tu fais attention. Il y a un bonhomme qui vient me voir pour me dire celui-là fait lui attention. Mais il parle de hockey, puis il connaît Matt Sundins. Je n’ai pas parlé de hockey depuis je suis ici, là je lui dis que je vais aller à l’école de Muay Thaï. Là il me regarde, tu ne vas pas à cette école-là, c’est un imbécile le prof. Il me raconte que le prof lui a cassé une bière dans le derrière de la tête et lui a donné une super raclée. Mais à voir le genre de gars et à voir la réaction de tout le monde dans le bar, je peux comprendre pourquoi. Le gars n’est pas sympathique. Il s’est attiré de la merde parce que moi je suis allé. J’ai parlé avec la femme qui s’occupe de la place, elle m’a dit que le prof, n’est pas la là présentement. C’est des bons boxeurs. Il y a en a deux à Bangkok, il y en a deux en Europe, puis il y en a un a Montréal. Ils vont pour faire des combats c’est toutes des professionnels

thailand Koh Samet Koh Chang
 
Martin est maintenant stationné à Ban Safan pour un mois pour faire un entrainement à l’école de Muay Thaï siangboxing. On en apprendra plus dans le prochain résumé des aventures de Martin en Asie. Pour tous ceux qui veulent en savoir plus sur Koh Samet et Koh Chang ils peuvent visiter ses articles.

bobby Dennie

GetLostinAsia est édité par Bobby Dennie un canadien amoureux de l'Asie basé à Singapour qui couvre le terrain depuis 2007. visitez la page a propos GetLostinAsia is edited by Bobby Dennie a Canadian based in Singapore. I am a South East Asia travelling Junkie.I am writing and discovering asia since 2007.

More Posts - Website

Follow Me:
Google PlusFlickrYouTube

Related Images:

Related posts:

This post is also available in: Anglais

Facebook Comments