Weekend de rêve à Phuket en Thailande

phuket2
Phuket patong beach

Je vais voir sur le site Internet de l’immigration en ce beau samedi après-midi. Pour des raisons encore obscures, mon extension de visa est encore refusée. Bon pas de panique on va aller faire un petit tour dans un pays voisin. La routine! cette fois-ci pas question d’aller dans une jungle de béton, la plage me ferait le plus grand bien comme à vous tous n’est-ce pas.

Je me branche sur le site de Tiger Airways un transporteur budget basé à Singapour. Il se spécialise dans les destinations d’Asie du Sud-est l’Australie. Phuket et Kho Phi Phi en Thaïlande retiennent mon attention 5 $ dollar Singapour pour aller et pour le retour. Donc, 10 $ pour aller se faire dorer la pilule. Vous aurez deviné que ce tarif est en fait théorique. Quand on y ajoute les taxes et le frais d’aéroport et une assurance l’addition se termine a 140 $ dollar Singapour sois environ 110 us. Ça ne reste drôlement pas cher. On prend à peine le bus pour la ville d’a cotes dans plusieurs villes du monde pour ce prix-là. Des fois, même souvent j’adore habiter ce petit point sur la carte qu’est Singapour.

Pas le temps de planifier, l’avion décolle demain midi, pour un vol d’une heure trente vers la plus grande ile de Thaïlande Phuket. Je me branche sur le site d’Hostelworld pour trouver une chambre à tarif réduit. Je dois fixer mon itinéraire rapidement et à bon prix. Mon choix s’arrête sur le Phuket Backpacker Hostel pour 250 bahts sois environ 8,50 us la nuit j’ai mon lit dans un dortoir climatisé. Les réservations fait sur hostelworld sont vraiment abordable on débite 10 % de l’addition à notre carte de crédit et hostelworld garde 2 $ pour les frais de service. Le site est vraiment bien fait. On peut visiter les auberges de la ville choisie et découvrir des photos de l’endroit, les spécifications de l’établissement et plus.. Il nous permet aussi de voir le pourcentage de satisfaction des anciens clients et leur commentaire pour éclairer notre choix. Longue vie à Hostelworld, je m’en vais en Thaïlande!

À peine 2 heures de vol sur Tiger Airways me semblent une éternité. Je me laisse « tenter » par une vodka jus d’orange. Quoi? 9 $ avec un jus d’orange de piètre qualité, on comprend tout de suite où il se finance. Toujours une option pour tout, pas faire la file 6 $, assurance 15 $, place prés de l’avant 20 $… c’est bien juste si l’on a pas le choix de la couleur de sa veste de sauvetage en option.

bus loaded

À l’arrivé on survol la zone industrielle de Phuket rien n’a voir avec un paysage de carte postale. Des piscicultures et des industries de toute sorte sur un sol aride. La marche de l’avion à la douane est étouffante et elle nous fait rêver au sable blanc des plages thaïlandaises qui nous attendent. Je cherche un transport adapté à ma situation financière. Le moins chère possible serait appréciée, il faut s’armer de patience quand on ne veut pas payer et surtout dans un aéroport. Le trajet de taxi normal couterait environ 20 $ US pas énormes, mais pour la Thaïlande ça reste dispendieux. Je trouve l’arrêt de bus à prix modique proposer par l’auberge. 85 bahts moins de 3 $

Il faut attendre une heure, le prochain départ, j’en profite pour pratiquer mon thaï un peu rouiller avec les travailleurs locaux. Je monte à bord de l’autobus, mais a ma grande stupéfaction, elle est pleine a craqué je dois rester debout, dans la sortie et me compresser vers le milieu à chaque fois que quelqu’un veut sortir. Mes super « crocs » se prennent dans la porte et menace de me fendre mes pauvres orteils, je tire un bon coup et hop! plus peur que de mal… le bus est rempli à pleine capacité, mais le chauffeur insiste pour inscrire un record Guiness. Il s’arrête à chaque coin de rue pour faire monter encore plus de gens. Bienvenue en Thaïlande « Mai pen rai » pas de problème embarquer on va « sensardiner ».

1 heure plus tard je suis arrivé a Phuket Town, la ville principale de l’ile ou l’on paie moins cher pour tout donc les hôtels. Il peut être mieux de débourser un peu plus et de résider en face d’une plage et loin du trafic. La ville semble d’une bonne dimension avec ses centres commerciaux et ses infrastructures comparables à toutes les villes modernes de Thaïlande. Un petit Bangkok au milieu d’une ile paradisiaque. L’architecture du vieux Phuket town renferme des vestiges du passage des empires coloniaux ayant fréquenté cet important point d’échange au milieu de la route commercial de l’inde et de la chine.

Phuket backpacker hostel

Le Phuket Backpackers Hostel m’accueille de belle façon, on me fait le tour du propriétaire,une cour intérieure avec des tables et peu de verdure, un salon avec TÉLÉVISION câblée plusieurs divans et 3 ordinateurs branchés sur Internet accessible gratuitement, des douches propres, et un dortoir climatisé de 18:30 au petit matin. Tout est en règle, il y a une visite guidée du marchée du soir gratuit organisé par l’hôtel. Pourquoi pas, ça me permettra de connaitre du monde, de ne pas me perdre dans la ville et me faire des points de repère. On est un petit groupe d’environ 10 personnes, on se rend tranquillement vers le marché situé à environ 15 minutes de marche de notre hôtel.

Les rues sont achalandées et très vivantes, on croise des temples illuminés, des restaurants, plusieurs petits magasins, un poste de don pour aider les gens ayant souffert de catastrophe naturelle tel que le Tsunami de 2004. Les Thaïlandais sont vraiment solidaires quand ils ont une cause qui leur tient à coeur comme on a pu constater avec les tristes événements relier au groupe des chandails rouges à Bangkok.

Mobile recharge station

Rien de mieux pour croquer à pleines dents dans un nouvel endroit que le marché public. Si l’on ose se risquer, on y fait de surprenantes découvertes. Le marché est bondé en ce dimanche soir. Tout autour des centaines de motos sont garées. Notre guide nous fait découvrir et déguster plusieurs produits exotiques locaux accompagnés d’explication toujours dynamique et pertinente. Du riz collant à la mangue, des fruits exotiques, des BBQ de toute sorte, des fishball, la soupe d’organe de cochon, nos sens sont sollicités aux maximums. Un cirque de couleur, lumière, senteur et bizarrerie. Il faut sortir de sa zone de comfort.comme se porter volontaire pour déguster des vers a soie griller. J’en mangeais comme des croustilles jusqu’à ce que ça commence à vouloir remonter à la surface, vite une bière froide pour faire passer le tout. Mise à part l’orgie gastronomique vous pouvez faire du magasinage dans les centaines de magasins offrant des souliers, t-shirt, artisanat, ourson de pluche à vous d’en perdre la tête ou votre budget de séjour.

Arrivé a l’hôtel, je demande a ma nouvelle ami japonaise si je peux l’accompagner dans une croisière d’une journée en « speed-boat » dans l’archipel de Phuket pour rejoindre l’ile de Kho phi phi. Pour une journée de rêve, la réception de l`hôtel s’occupe de tout. On paie environ 1500 bahts tout compris environ 40 $.

Exotissimo.com: Perfect Thailand Tours at the Best Possible Prices

jour 2

On vient nous chercher vers 7:30 am à notre hôtel, on va chercher d’autres clients pour se rendre à la marina de départ vers les 8:30. Les guides avec un anglais amusant, mais fonctionnel nous expliquent le déroulement de la journée. On choisit notre équipement de snorkling et l’on est partie à bord d’un confortable yacht qu’on pourrait qualifier de bus de luxe des mers. Le soleil nous fait l’honneur de sa présence, au début d’octobre Phuket n’est pas encore dans sa saison chaude.

L’air du large est la vue imprenable sur les eaux turquoise et les formations rocheuses calcaires donnent un large sourire à la trentaine de personnes à bord du bateau. On navigue pendant environ 45 minutes pour franchir les 50 kilomètres vers koh Phi Phi, le bateau se comporte assez bien pas de raison d’avoir le mal de mer.

Mobile recharge station

On arrive à notre première ile vierge, un paysage de carte postal, une baie entourer de paroi rocheuse baignant dans une eau vert émeraude. Malheureusement, la foule emmener par la quinzaine de bateaux d’excursion remplie la plage de vacancier ternissant le paysage qu’on avait rêvait avant de partir. Bon ceci étant dit profitons quand même du paysage. Cette ile a servi de décor au tournage du film The Beach avec Leonardo Dicaprio et l’on comprend pourquoi. L’ile possède quelque petit sentier à travers la jungle qu’on peut arpenter pour découvrir la caverne des viking, un endroit renommer par les habitants pour aller amasser les nids d’oiseau pour en faire un la délicate soupe gourmet, ça reste bizarre… pas sur! …

On peut louer des tentes et y passer la nuit si l’aventure nous tente. On s’arrête un peu sur le bord de la Monkey Beach (Monkey Bay sur Koh Phi Phi Donpour) observer les singes, qui sont de véritable petit diablotin. Percher dans leur arbre il tente de prendre tout ce qu’ils peuvent, prenez garde, une fille de notre bateau s’avance pour essayer de les nourrir, mais un singe percher plus haut décide d’aller au wc au même moment. Il s’en est fallu de peu pour le golden shower.

Mobile recharge station

Enfin « Phi Phi island » la seconde ile d’importance après Phuket, une petite ile paradisiaque qui souffrent malheureusement d’une affluence massive de visiteur grâce aux flottes de bateau comme celui que j’ai emprunté. Dieu me pardonne, la première petite ruelle sur terre battue en face de la plage regorge de petite échoppe pour les touristes de passage, souvenir, boutique de surf, de plongée, charmeur de serpent vous offrant de prendre une photo avec son reptile pour quelques dollars. On nous convie à un buffet, les mets sont très ordinaires et pas trop savoureux pour être sur de plaire au touriste en « speedo ». On a pas le temps de visiter l’ile, il ya semble-t-il plein de beaux endroits sauvages plus loin sur cette ile et l’archipel qui l’entoure. Si vous avez le temps, prenez un petit hôtel pour une journée ou deux pour explorer en solitaire ce coin de paradis. Notre guide fait raisonner son porte-voix, il est temps de partir. Il est chanceux d’être en Thaïlande, car d’après moi ailleurs il aurait fini par l’avaler avant la fin de l’excursion.

Mobile recharge station

On s’arrête un 30-45 minutes au fameux récif corallien Hin Klang pour faire du snorkling, j’enfile masque et tuba, on est un peu inconfortable dans leur équipement de mauvaise qualité. Je saute de joie dans cette eau turquoise, psst première constatation. C’est salé et c’est chaud. Je commence a nagé j’aperçois déjà des milliards de poissons colorés l’eau est clair comme du cristal. La Japonaise saute sans gilet de sauvetage, elle commence à paniquer, on lui lance un gilet de sauvetage en vitesse. Je m’improvise lifeguard en l’aidant à enfiler le gilet en vitesse, plus de peur que de mal tout est sous contrôle. On explore le récif pour encore une petite demi-heure.

On embarque sur le bateau pour naviguer une dernière fois vers Khai Nai Island une minuscule ile qui offre une superbe plage, des chaises longues, des parasols et des rafraichissements. Bon c’est le moment de relaxer et de siroter tranquillement une petite tequila sunrise, un peu dispendieux, mais bon c’est le tarif des iles. Les travailleurs d’ici sont pas trop stresse on se la coule douce le sourire fendu jusqu’aux lèvres dans son hamac.

Il est maintenant 17:00 l’heure de rentrer à Phuket. La larme a l’oeil on dit adieu a cet endroit de rêve un dernier 45 minutes de bateau et on est de retour a l’hôtel. Belle journée, un peu rapide, et encadrer pour le touriste moyen, mais qui ne veut pas aller faire un tour dans ce genre d’endroit au moins une fois dans sa vie.

Pour en savoir plus sur les croisiere vers Phi Phi Islands

Phuket Charitable Experience – 2 Days / 1 Nights

Community Connection – Phuket

jour 3
oeuf pink

J’ouvre à peine les yeux un café a la main que la guide de l’hôtel annonce une petite tournée du marché du matin situé à 2 minutes de notre auberge. Pourquoi pas! on va découvrir un autre marché et vivre le quotidien des habitants. On y retrouve des mets préparés comme au marché du soir, mais avec beaucoup plus de produit frais et d’ingrédient pour faire la cuisine. Fruit frais, poulet et porc encore fumant couper en quartier sous vos yeux , épices et assaisonnement de toute sorte. J’ai le plus grand respect pour ses gens qui passe la journée entière les mains dans la chaire de poulet ou de poisson. Comment voulez-vous sentir bon après tout ça? Il faut de parfumer au diesel. On essaie encore toute sorte de nourriture bizarre comme cet oeuf roseavec un foetus de poussin a l’intérieur. Hum ragoutant! On me fait même déguster de la Leo cette bière Thaï pas si mal, non arrêter les gars j’ai encore des vapeurs de ma soiréed’hier. Le plancher de béton est humide, mes super crocs à rabais glissent, et me propulse sur le derrière dans une flaque d’eau. Je me laisse tomber pour ne pas abimer la caméra reflex que j’ai dans le cou. Je me lève subitement par orgueil, j’ai les doigts sonner, mais j’affirme à tous les témoins que tout va bien… !

Patong beach

Quoi faire maintenant, allons vite rejoindre une plage, c’est le but premier de visiter. Phuket pour un weekend. Je prends un mototaxi du poste juste en face de l’hôtel. 200 baht 7 $, vingt minutes vers la plage de Patong. Une belle plage commerciale jumelée a une ville de moyenne dimension peuplée d’hôtels de moyen à grand luxe et de facilité pour les vacanciers. Un vrai bon lieu de perdition avec gogo-bar en prime, go kart, VTT, paintball, nomme une activité pour jeunes en crise de testostérone il est là…

Je me concentre sur la plage en commençant par arpenter son immense littoral en regardant la vue imprenable sur le large. Il y a des dizaines de petits établissements faits de bambou offrant rafraichissement, nourriture, parasol, kit de surf, et massage de quoi se gâter à prix abordable. Je décide d’arrêter mon choix sur un petit restaurant www.andamanseasurf.com offrant des surfs à louer et plusieurs autres services dont des chambres. Le propriétaire est un thaï rasta surfer sympathique marier a une suisse. Je fais la conversation avec un portugais échouer ici pour semaine faire du surf avant de retourner dans son pays. Les vagues semblent bonnes. Je ne suis pas encore trop surfer alors je me contente de glisser sue les vagues pieds nus. Wow j’adore les vagues. Pourquoi pas un petit massage à l’huile thaï, ah le meilleur massage d’une heure pour 10 $ de ma vie. Mon dos est neuf et je suis sur le point de m’endormir sous la brise des palmiers. La vie est dure des fois

jour 4

2 heures de route les yeux dans la brume pour se rendre l’autre côte de l’ile. L’ile ne possède pas de rivière assez grande pour pratiquer ce sport. On arrive au point de départ, on met nos choses dans un casier pour éviter la flotte, on choisit un casque, un gilet de sauvetage et l’on a droit a un petit cours de base de rafting. L’aventure me fait un peu peur, car la rivière est si petite. C’est à peine un ruisseau chez nous au Canada. Le guide dit : « il faut attendre qu’il ouvre le barrage à 11 heures ». On entend le son de l’eau qui monte. On aperçoit une dizaine de bateaux descendre à vive allure. Vite on veut y aller, on se met de la partie, ça brasse juste assez pour être divertissant, le seul problème c’est qu’avec près de 50 bateaux en même temps dans une petite rivière ça cause des embouteillages. Le 5 kilomètres de rafting passe en flèche, tout au long de notre descente des guides de la cie d’aventure était perché sur les ponts et tout le long du parcours. Il prenait des photos qui à notre retour au camp de base étaient déjà imprimées. Vraiment ses Thailandais savent comment faire rouler la machine. Un buffet est servi, sans trop d’épices et de saveur. On projette une vidéo de notre descente en arriéré plan.

Les gens continuent l’après-midi avec une autre activité, bicyclette, VTT ou trek d’éléphant. Je suis le groupe qui va faire une promenade d’éléphant. Ils sont énormes, mais pour moi, ils sont fragiles comme des bébés, je trouve que ses pachydermes font pitié, j’aime mieux les contempler, la fille qui m’accompagnait depuis le rafting a la chance de monter sur le coup de l’éléphant et de prendre les commandes supervisées par le cornac qui marche sur les cotes. C’est plus intense que s’assoir dans l’attelage et de contempler le paysage. Je sirote une bière Chang tranquille, l’éléphant devient agiter et il me fixe droit dans les yeux. Que se passe-t-il? Il aime la bière lui aussi, ha monsieur est frustré. Il veut de la bière, non c’est pas vrai imaginez un éléphant ivre comment ça peut faire des dommages. Il est temps de rentrer vers Phuket town tranquillement, car la route sera longue. On fait un arrêt pour aller contempler des chutes qui ne sont pas à leur meilleur. Il manque de pluie, le niveau est bas et j’ai déjà vu beaucoup mieux en frais de beauté naturelle. Je suis beaucoup plus stupéfait par le garçon indien d’environ 10 ans qui possède déjà un dos garni de poil. Où est le père, il y a surement un ours pas loin..!

Monkey

On fait dernier arrêt au temple des singes, de vrais macaques. Je sens une forte odeur m’accompagner, je regarde mes sandales, la semelle mesure 3 pouces d’épais de merde de singe. Une chance que je m’en suis aperçu avant de monter dans le minibus. Deux heures de route avec une odeur de merde je ne me serais pas fait de nouveau amis. IL fait déjà noir, le trafic est dense, on oublie qu’on est sur une ile, on se croirait en pleine ville, les nombreux feux de circulation sont interminables. L’activité de rafting m’a plus, mais toute cette route me rend complètement marteau… Le rafting c’est bon quand on est déjà près de la jungle pas, sur une ile. Contentez-vous des activistesà proximité de la mer surtout si vous êtes comme moi compressé par le temps.

Jour 5

le taxi viens me prendre vers le 7:50. un maigre 500 bahts ou 15 $ une heure pour l’aéroport. Il pleut, c’est sombre et je suis vert, il est vraiment temps de rentrer à la maison. Belle fin de semaine, un peu rapide, mais pas déçue des activités et du décor paradisiaque, Thailand is up to you!

Localisation: Phuket Thailande

Phuket map

Phuket est la plus grande ile de la Thaïlande avec ses 48 km de long et ses 21 kilomètres de large, elle est située à 862 kilomètres au sud de Bangkok, dans le sud du pays juste avant la Malaisie. Cette ile est située sur la côte ouest Thailandaise dans la mer d’Andaman. Elle est approximativement de la même grandeur que Singapour. Phuket était connu à l’époque connu pour ses mines d’étain et son caoutchouc. Elle fut pendant longtemps un point d’échange majeur sur la route commerciale entre l’Inde et la Chine. Aujourd’hui, l’économie de cette région repose en grande partie sur le tourisme. Elle possède un aéroport international de qualité et un pont la reliant a la province de Phang Nga.

Récemment, Phuket a reçu de sérieux dommages suite au tsunami sur l’océan indien de 2004, mais peu d’évidence de cet événement reste visible. Phuket est chaud et humide en tout temps. La saison chaude est concentrée du mois de mars au début mai. La saison des pluies s’étend de mai à octobre. Le matin et l’après-midi restent ensoleillés et généralement dégagés. La pluie est plutôt concentrée dans la soirée. Elle est intense, mais de courte durée. Par contre, il y a moins de touristes et les prix sont avantageux.

Phuket est un mélange de bouddhiste, de thaï-chinois, de musulman et même de gitans de la mer. La population campagnarde est musulmane. On y parle un dialecte du sud. Il est même difficile à comprendre pour un thaï, le reste de L’ile utilise un anglais de base et le même thai qu’a Bangkok. Comme dans la majorité de l’Asie, les gens n’aiment pas perdre la face. Devenir méchant ou en colère ne vous seras d’aucune utilité. Restez calme et prenez de grandes respirations en cas de besoin. Souriez la vie est belle sur Phuket.

Dedicated Culinary Tours

Seulement quelque ville de Phuket n’a pas d’accès à la plage

Phuket Town – le centre administratif de la province et la plus forte densité de population de l’ile. Ses habitants sont majoritairement musulmans. On y retrouve les établissements les plus abordable.
Chalong Bay — sur la cote est, le château fort de la marina, c’est la porte d’entrer maritime sur
l’archipel de Phuket.

Changi airport
Les plages dignes de mention :

Bang Thao (Laguna Beach) — Longue, plage très calme
Cape Panwa — Résidence de l’Aquarium de Phuket
Kalim Beach — une série de petites plages juste au nord de Patong
Kamala Beach — une plage plus calme au nord de Patong
Karon et Karon Noi Beaches — les 2ième plages les plus développées après Patong
Kata Yai Beach — achalande de touriste, propre et bonne endroit pour le surf
Laem Sing — petite baie avec une vue époustouflante
Mai Khao (Sai Kaeo) — prés de l’aéroport, très paisible (mise à part les avions)
Nai Thon and Nai Yang — 2 plages tranquilles dans le « National Park » de Sirinat
Patong Beach — L’emplacement des principaux complexes hôteliers, bien connu pour son nightlife un peu sauvage (un petit Pattaya).
Rawai, Mittraphap and Laem Ka — point de départ pour les iles environnantes, populaires parmi la population pour y venir manger des fruit de mer sur la plage.

Il y a une douzaine de petites iles (koh) entre Phuket et la province de Krabi.

Les petites iles environnantes :

- Ko Bon — À 10 minutes de Rawai, l’ile parfaite pour une journée de snorkeling et de repos
Ko Hae (Coral Island) à 15 minutes de « speedboat » de Chalong Bay
Ko Lon — tranquille, ile très musulmane avec quelques bungalows et pas de cochon (porc)
Ko Mai Thon — magnifique ile avec seulement un endroit dispendieux pour y séjourner
Ko Racha (Ko Raya) — 2 iles (Yai and Noi), populaire pour la plongée et le snorkeling
Ko Sire (Ko Si Le) — Village des gitans des mers, connecté a Phuket par un pont

Sport nautique :

La plongée sous-marine, snorkeling, SNUBA, yachting, jet-skiing, le surf et le paravoile sont les sports les plus populaires sur l’ile. La plupart des sites de plongée sont situés autour des petites iles avoisinantes. Il y a une multitude de magasins de plongée et de bateau à votre disposition le long du quai Chalong. Surveillez l’information locale pour plus d’information, sur les conseils de sureté et les tarifs des différentes expéditions possible. On peut nager, louer une planche à voile, faire de la pêche en haute mer et faire du kayak. Une foule d’activité vous attente le choix est illimité. vos seuls obstacles restent le temps et l’argent

Les choses à voir :

- L’Aquarium de Phuket : situé à Cape Panwa, cet aquarium tropical offre une vaste variété de poisson.
Le Crocodile Farm : Regarder les travailleurs nourrir ses féroces carnivores que sont les crocodiles et les alligators
FantaSea : Souvent appelé le Disneyland de l’Asie du Sud-Est. Divertissement familial par excellence.
LA Ferme de papillon : Demeure de 40 espèces de papillon originaire de Thaïlande.
Le Temple Chalong : Visitez l’ancien temple de Phuket qui abritait les moines qui ont aidé les gens pendant la rebellion chinoise.
Waterfalls (chutes) : Explorez les plus grosses chutes de Thaïlande, particulièrement époustouflante pendant la saison des pluies.

Changi airport

Ne manquez pas ses activités :

Thai Boxing (Muay Thai) Patong Beach – Rawai -

Gagnant rapidement en popularité à travers le monde, ce spectacle est quelques choses à voir. Visitez le Saphan Hin Stadium de Phuket Town pour voir des programmes de combats professionnels.

Bangla Road in Patong

À surveillez pour les plus de 18 ans qui n’ont pas froid aux yeux, un spectacle haut en couleur. Plein de boite de nuit, de gogo-bar de ladyboy complètement folle gardez le sourire…! hello your welcome…!

Le village des gitans de la mer et les singes sauvages (si-re island)

Une petite ile sur la côte est de Phuket, relié par un petit pont à la grande ile. 1 km après le pont, vous verrez la place ou les Thaïs vont nourrir les singes. prenez garde! Surveillez vos sacs. ils sont vraiment maléfique.

Le champ de tir de Phuket

On peut tirer avec différente arme à feu, regarder le spectacle de serpent et jouer une partie de paintball entre amis.

Golf

Si le coeur vous en dit Phuket possède quelques terrains de golf de qualité.

Saut de Bungie (Kathu)

Amateur de sensation forte jetée vous au dessus d’une rivière dans un décor haut en couleur.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=ZT3xuctANvk[/youtube] [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=ESldStIKh6Q&feature=related[/youtube]

bobby Dennie

GetLostinAsia est édité par Bobby Dennie un canadien amoureux de l'Asie basé à Singapour qui couvre le terrain depuis 2007. visitez la page a propos GetLostinAsia is edited by Bobby Dennie a Canadian based in Singapore. I am a South East Asia travelling Junkie.I am writing and discovering asia since 2007.

More Posts - Website

Follow Me:
Google PlusFlickrYouTube

Related Images:

Related posts:

This post is also available in: Anglais

Facebook Comments