Retour vers le plus dur! Return for the future!- 2/3

train

 

bangkok train station

Bangkok train station

– J’arrive enfin à la gare Hua Lamphong de Bangkok. Je mets mes bagages en consigne pour 3$ et je pars redécouvrir le crazy Bangkok.

– Je mange mon premier bacon saucisse dans un stand juste assez salubre à mon gout.

– Je vais près de la gare de métro. J’observe et me dirige à l’intérieur imitant les gestes des gens qui m’entoure tel un enfant à son premier jour d’école.

– J’achète des points vers sukumwit, métro moderne avec la même règle générale que dans tous les métros du monde. Personne ne parle, seuls les sons des annonces de la prochaine station en thaï et anglais résonnent.

– Je sors arpenter les rues, il est environ 7:00 a.m tout est fermé et Bangkok pour une fois me semble sous l’influence de puissant sédatif .

-Un trente minutes passe et les rues fourmilles de motocyclettes, taxi et bicyclette de fortune se chamaille une place sur le bitume.

3698934345_b99793b936
– Je me perds dans les rues interminables de Bangkok même les pires des minuscules ruelles renferment des surprises.

– Patpong (le red district) ressemble a une rue sans histoire mise à part ses pancartes du genre Super Pussy Club.

– J’essaie de prendre un taxi moto, mais on me demande trop de bahts, 200 bahts pour Khao San Road le paradis des backpackers.

– Je prends le taxi et je lui demande de mettre le compteur vers Khao San Road. Me ferai pas avoir certain! on avance dans la ville le compteur monte tranquillement, tout est sous contrôle. On passe un poste de péage. Je dois payer 30 bahts (1 $), on roule et on roule. Je n’ai jamais cru que c’était aussi loin que ça. Un autre péage de 30 bahts (1 $) et voilà l’embouteillage. On arrive tu, j’ai perdu tout enthousiasme. Au bout de plus de 30 minutes de taxi, on est enfin arrivé dans le quartier populaire des voyageurs vagabond. Oui, mais j’ai pas fait beaucoup d’économie si je compte les péages ça m’a couté plus au moins 200 bahts (6,60 $)

– Je revoie des images de mon arrivé ici dans Khao San Road voilà de cela 6 mois, un vrai choc le mal de la ville comme on pouvait voir dans mon film « Bangkok le gros ananas« .

-Je vais visiter l’hôtel qui m’a vu naitre cette année en Asie le 1er janvier 2010. l’accueillant wild orchid, incroyable c’est encore les mêmes employés et ils me reconnaissent 6 mois plus tard après avoir séjourné seulement 4 jours dans cet hôtel. Il semble être heureux de me revoir et d’avoir de mes nouvelles. C’est surement grâce à mon charme irrésistible qu’ils n’ont pu m’oublier. lol

khao san road

– Je vais sur internet pour 10 bahts (33cents) le 15 minutes pour envoyer de mes nouvelles à mes proches.

– Ma copine me motive à aller acheter de nouveaux vêtements. Les miens sont défraichis et ont surchauffé durant mon périple jusqu’ici. Tu va avoir de l’air d’un sans-abri me dit-elle…oui elle a bien raison aussi bien de passer les douanes « chick and swell »

– Faire du shopping c’est pas trop ma spécialité, je suis ben difficile puis je me fais toujours baiser. Je marche le long des nombreux stands de babiole et de linge de Khao San Road. Pas question d’acheter un t-shirt de la bière local ou un I love Bangkok comme 75 % des touristes à sac à dos. Je visite plusieurs stands sur la rue et dans des commerces adjacents. On offre souvent la même marchandise dans un ordre différent. Les prix ne sont jamais affichés et il faut toujours marchander à la baisse. S’en aller plus loin, ils viendront vous dire combien tu veux mettre. Après avoir marchandé et semble-t-il avoir fait une bonne affaire. Vous trouverez une boutique plus loin avec le même article avec le prix affiché à 2 fois moins chère. Ne vous en faites pas les prix sont encore beaucoup plus bas que dans votre pays. Un t-shirt de bonne qualité pour 150 bahts (5$) ou des bermudas cargo de type volcom pour 250-300 bath (8-10$) n’y a pas de quoi pleurer. Tout est une question de perception et d’interprétation, fixez-vous un prix que vous voulez payer pour un article et tenez-vous-en.

– Je me change en neuf et me rafraichit un peu dans les toilettes ( ben dans le lavabo!) de l’hôtel. Un homme presque nouveau ressort de la cloison. c’est ma copine qui serait contente lol

img_8907.jpg

– Quelque chose me frappe soudainement. Je n’ai pas eu un seul massage en 6 mois ici. Mon dos me fais souffrir depuis longtemps en plus. Au diable les dépenses passons l’argent que j’aurai bu en bière en bien être corporel. Ça va faire passer une heure, me déstresser du reste de mon voyage de retour, vendu! J’arpente les rues à la recherche du bon endroit pour libérer mes douleurs lombaires. Il y des cliniques de massage a chaque coin de rue. Finalement je choisi le studio qui semble le plus professionnel et qui possède je vous le cacherais pas de jolie fille. Que veux-tu comme massage allons-y pour le dos et la tête. Bon c’est 200 bahts (7 $) pour une heure une vraie aubaine. OK, donne-moi 200 bahts tout de suite, je blague en disant que je n’ai pas un rond. La madame était pas contente non non je blague voilà l’argent. OK, enlève tes souliers et suis-moi. Elle me lave les pieds à la brosse avec du savon dans une petite bassine. Quel bonheur!

On passe dans la pièce à massage, une ambiance zen avec des chandelles comme éclairage et l’air conditionné en prime. Elle me dit d’enfiler un sarrau et de lui faire signe quand je serai prêt. Elle revient et elle commence sont massage quel bien être. Pourquoi j’en profite dans les dernières heures ici? Trop tard je me rependrais. Les huiles sont magiques, on espère toujours en tant que male dans ses situations ne pas avoir de réaction physique déplacée et non professionnelle (vous voyez ce que je veux dire!). Le massage terminer je me sens bien même très bien. Je m’attendais quand même à un peu plus, mais bon pour 7 $ ce fut bien apprécié. Je parle des vertus thérapeutiques, de la fermeté d’exécution et non un petit extra comme plusieurs de vous devait s’imaginer. Gang de pervers.  à suivre…

bobby Dennie

GetLostinAsia est édité par Bobby Dennie un canadien amoureux de l'Asie basé à Singapour qui couvre le terrain depuis 2007. visitez la page a propos GetLostinAsia is edited by Bobby Dennie a Canadian based in Singapore. I am a South East Asia travelling Junkie.I am writing and discovering asia since 2007.

More Posts - Website

Follow Me:
Google PlusFlickrYouTube

Related Images:

Related posts:

This post is also available in: Anglais

Facebook Comments