Plein air, Pique-nique, poisson et boisson à Prabang

Aujourd’hui c’est le BBQ communautaire au LPB backpacker hostel. Shampoo a toujours le don de trouver de nouvelles idées pour agrémenter le séjour de ses pensionnaires. On commence par se rendre au marché public pour aller acheter le nécessaire avec le camion de l’hôtel. Le marché est typiquement Lao. Au fond d’une rue poussiéreuse, on retrouve un tas de produits alimentaires placé à même le sol sur un tapis ou sur des tables de fortune. Les produits tout usage comme le savon côtoie des produits exotiques venus de la jungle comme des rats, des lézards, un cochon couper en deux prêts à la boucherie en direct et les différent fruit et légume frais. Il faut vraiment venir visiter le marché public d’une ville et surtout en Asie pour constater l’étendue de ses cultures et sa culture. Dis-moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es. Les lao mangent santé et épice. Il mange aussi tout ce qui bouge et en entier à part les chiens et les chats. Les pattes de poulet, l’estomac de boeuf, brochette de coeur de poulet BBQ, calmar séché et une myriade de boissons spéciales comme le jus de canne à sucre ou le jus de blé d’Inde servi dans un sac.

Nous préparons ensemble avec la famille des kebabs style lao avec du porc, du boeuf, de l’ananas, Piment fort et saucisse. Préparer comme il se doit sur le BBQ Lao un petit creuset en fonte qu’on remplit de charbon de bois qui fait office de cuisinière pour la plupart des familles Lao. Ce souper coloré par plusieurs langues, dont le Russe, l’Anglais, l’Allemand et le Lao fut une réussite de plaisir gourmand et de culture hétéroclite.

Aujourd’hui shampoo se surpasse encore et décide de nous convier a une partie de pêche et un pique-nique dans la campagne de Luang Prabang. On embarque donc les 15 joyeux voyageurs dans la LPB mobile faire des courses au marché pour agrémenter notre futur poisson. Un maigre 25 000 kips 3 $ suffira au Shampoo ne crois pas à nos chances d’attraper notre repas alors on achète une dizaine de poissons au marché. Ici impossible de vendre un poisson qui ne bouge pas. La poissonnière attrape le poisson devant nous dans le vivier et les assomme à coup de pilon. Elles les pèsent et les écailles et les vides a une vitesse fulgurante. Croyant quel procède a l’écaillage du poisson avec un objet tranchant je m’aperçois quel tiens en fait une simple cuillère a soupe asiatique en métal.

Une ballade de 35 minutes dans la campagne verdoyante de Luang Prabang est nous somme enfin arriver au site de tubing. En fait, on est sur la ferme du père d’un travailleur de l’hôtel. Une maison simple avec des arbres à lime, des noix de coco, des chilis et plein d’autre culture servant à l’alimentation Lao. La pluie commence a tomber mais shampoo réconforte les troupes en leur servant un Beerlao bien froide. La pluie n’atteint pas l’enthousiasme des voyageurs, car la rivière sera mouillée de toute manière puis vive l’aventure. Je me vois confiner à la cuisine, car il n’y a pas assez de tube pour tout le monde et j’ai déjà ma part de tubing à plusieurs reprise. Je reste avec 2 travailleurs et l’oncle Lao pour surveiller la bière et cuisiner :)

J’apprends a cuisinier le poisson BBQ lao traditionnel. On lave la salade, on lave la menthe,on lave le basilic, coupent les concombres, les tomates, les caramboles et différents condiments qui accompagneront le

poisson. On sale les poissons au gros sel et leur insère des branches de citronnelle fraiches dans le ventre et ils sont prêts pour la cuisson. Les aventuriers sont de retour de la rivière la pluie a cessé et nous passons a table. On prend une grande feuille de salade on y ajoute tout ce qu’on veut du plateau de condiment du poisson et on le sauce abondamment dans la sauce piquante. Tom un australien survolté commence un concours d’avaleur de piment fort, je n’ai pas le choix d’y participer. Tout va bien pour les premières 5 minutes, mais les larmes qui coulent sur mes joues ne peuvent cacher qu’à l’intérieur le feu a envahi mon estomac.

On retourne vers la maison, un contrôle de police arrête notre camion, ce son des amis à monsieur Shampoo. Ils disent il y a bien des Falang dans ton camion. La prochaine fois, amène-nous 6 bières pour payer ton passage s’il vous plait. Pas trop cher de corruption dans ce pays. Le Russe Dima prend une série de photo de la scène, mais on lui dit d’arrêter que ce n’est pas vraiment le moment. On sait jamais avec ces choses-là vaut mieux pas tenter le diable.

J’ai trouvé le moyen de rester pour gratuit en faisant un site Internet pour la future compagnie de trekking de mon hôte. Le travail ne sera pas très payant, mais au moins ça ne me coutera rien et en plus je risque d’avoir un petit boulot à mon retour dans 6 mois. http://www.southasiabackpackers.com

J’apprends un peu de Russe avec Dimitry en attendant que Tiger Trail m’offre un trekking gratuit pour visiter l’arrière-pays. Dois-y avoir un groupe auquel je peux être jumelé pour justifier ma présence. Enfin, on me confirme un trek pour demain… c’est la fête et j’essaie de rester tranquille, mais on essaie de me gaver de whisky Lao…

bobby Dennie

GetLostinAsia est édité par Bobby Dennie un canadien amoureux de l'Asie basé à Singapour qui couvre le terrain depuis 2007. visitez la page a propos GetLostinAsia is edited by Bobby Dennie a Canadian based in Singapore. I am a South East Asia travelling Junkie.I am writing and discovering asia since 2007.

More Posts - Website

Follow Me:
Google PlusFlickrYouTube

Related Images:

Related posts:

This post is also available in: Anglais

Facebook Comments