CRITIQUE DE JEU : CALL OF JUAREZ – GUNSLINGER

Call of Juarez - Gunslinger

J’avais déjà entendu parler de la série de jeux « Call of Juarez » mais je n’y avais jamais joué. Et après avoir vu la bande annonce de ce jeu, je me suis dit : « Pourquoi pas! » Malgré sa courte durée, j’ai vraiment aimé ce jeu. Et je crois que je vais y rejouer souvent. Ce que vous devez savoir, c’est que ce jeu est un FPS. Alors, préparez-vous à tuer des méchants car il y en a beaucoup. C’est un jeu de tir littéralement. Dès que les premières minutes du jeu ont-elles débutées que je me croyais me revenir en arrière avec ces vieux jeux de tirs à l’arcade de ma jeunesse. Cela m’a rappelé de bons souvenirs.

Ce genre de jeu, où les méchants se cachent derrière les obstacles et vous n’avez qu’à attendre pour les descendre. Ceci dit, « Gunslinger » est vraiment mieux puisqu’il bénéficie de meilleurs graphiques, dessinés à la Bordelands, The Darkness 2, etc. Les graphiques sont crédibles et dépeignent admirablement le Far-west que l’on retrouve dans ses vieux classiques de Western. De plus, l’intelligence artificiel des ennemis est nettement mieux mais je vous avouerai très honnêtement pas très difficile. Tout comme les vielles machines d’arcades, le but c’est de faire le plus de points possibles en tuant les ennemis dans un temps réparti, faire des combos, etc.

Bien sûr, le jeu vient en 3 modes : Arcade, Duel et Histoire. C’est le mode Histoire dont je vais vous parler ici. Alors, c’est un homme d’âge mur dénommé Silas qui se présente à un saloon afin de raconter son épopée, plus ou moins vraisemblable, à quelques auditeurs sur place. Et c’est à ce moment-là que nous, les joueurs, intervenons en revivant ses aventures passées en tant que chasseur de primes. L’immersion dans le monde du Far-west est très bien réussi, grâce à la richesse de l’environnement, les ennemis y compris et même la musique. L’histoire entre les missions nous est présentée comme une bande dessinée que l’on visionne mais aussi, lors des missions, le héros y va de ses commentaires qui modifient l’environnement sur le champ. C’est très bien fait et amusant.

En tant que cowboy vous allez affronter maints ennemis, développer des compétences au tir qui vous aideront dans vos missions, apprendre à éviter les balles et même faire des duels d’homme à homme. Que le meilleur gagne!

Le jeu se joue facilement avec une manette Xbox pour PC mais, il est aussi facile de jouer avec clavier de votre PC. Le seul point négatif serait sa durée de vie, mais étonnament pour un prix aussi bas que 14,99$, je crois que le joueur y gagne car c’est vraiment un jeu de qualité. Mon autre point serait que le jeu n’est pas disponible en Français mais sous-titrés en français. Je suis assez surpris de la part d’Ubisoft à ce sujet. En temps normal, leurs produits sont disponibles en plusieurs langues audio dès leur sortie.

En terminant, je dois dire que pour le peu d’heures que j’ai consacrés à « Gunslinger« , il m’a diverti et je crois que les fans de tirs comme moi ne seront pas déçus par ce jeu.

Critique originalement parue sur le blog « Au coin de la critique« .

Rene Pineault

Est un amateur de Power métal, d'écriture et de jeux. Il peut littéralement avaler un jeu de A à Z à la vitesse du son. Il fera pour nous ses critiques de jeux toujours intéressante et bien écrite.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookGoogle Plus

Related posts:

Facebook Comments