Yellow Fever : fétichisme des hommes occidentaux sur les femmes asiatiques

man asian woman fetishes

Depuis l’émergence de l’Asie dans la pop-culture mainstream, un syndrome affecte le quart de la population mâle d’Amérique du Nord et d’Europe. Même des grands noms tels que John Lennon et la vedette du baseball Pete Rose en étaient atteints. Je parle de la Yellow Fever, ou « fétichisme » vis-à-vis des femmes asiatiques.

C’est ce que la réalisatrice Debbie Lum essaie d’élucider avec son web-documentaire They’re all so beautiful.

La web-série – qui est en fait un outil promotionnel pour le « vrai » documentaire Seeking Asian Female — pose cette question que j’ai entendue des milliers de fois : pourquoi les hommes blancs sont-ils autant attirés par les femmes asiatiques ?

La réalisatrice s’est donnée pour mission d’interviewer plusieurs hommes ayant cette « fièvre jaune » — qu’ils veuillent l’admettre ou non.

Les personnes interrogées présentent les symptômes classiques : « Si je regarde un groupe de femmes, je remarque toujours la femme asiatique d’abord. » « Quand je vois une femme asiatique, c’est comme… wow, elle est belle… comme un ange abandonné. » « Je pense que du point de vue physique, je suis beaucoup plus attiré par les asiatiques. »

Fort intéressant, mais un peu trop stéréotypé à mon goût. Sans nécessairement basher sur l’homme blanc, ça ne lui rend pas service non plus.

Permettez-moi de démystifier un tant soit peu pourquoi nous, les homo-sapiens blancs occidentaux, aimons autant ces donzelles d’Asie. J’aimerais en profiter aussi pour enrayer certains préjugés tenaces quant aux femmes asiatiques.

Au risque de me répéter : ce n’est pas parce qu’elles sont soumises qu’elles sont pour autant des bêtes de sexe insatiables. C’est même souvent totalement le contraire. Croyez-moi, elles peuvent être de véritables icebergs casse-couilles. Oui, je parle par expérience. Et à tous ceux qui rêvent d’une gonzesse asiatique, je dis ceci : faites bien attention. Elles ont l’air toutes jolies et adorables comme ça, mais elles peuvent être de véritables mangeuses d’hommes (dans le sens mante religieuse ou veuve noire).

Chassez de ce pas ces mythes de l’écolière mignonne et frêle, l’office lady jolie et muette, la nunuche à la voix de gamine, ou la femme qui sert le thé en robe de soie moulante.

Cette image a été alimentée en partie par la culture kawaii du Japon et la K-Pop, mais aussi par les féministes, frustrées que leur mouvement n’ait jamais vraiment pris racine en Asie. Les femmes asiatiques sont tout sauf soumises. En fait, à la maison, ce sont elles qui mènent la baraque. Non seulement cela, mais démographiquement parlant, elles sont parmi les plus instruites au monde. Elles peuvent être vraiment froides, calculatrices, sans cœur et efficientes. Genre Terminator.

En plus, elles boivent de la bière et du whisky, peuvent vivre sans eau ni nourriture pendant plus de 24 h, et sans sexe — ou toute forme de contact physique — pour toute une vie. Quand elles doivent s’y soumettre, elles entreprennent ça comme une tâche. Elles feront toutes les positions du Kama Sutra japonais non pas pour le plaisir, mais parce que c’est dans un manuel.

Surtout, les femmes asiatiques sont les seules à avoir maîtrisé l’art de sprinter avec des chaussures à talons hauts.

Et c’est exactement pour ça qu’on les aime, car une fois qu’on perce l’épaisse carapace, tous les charmes et les qualités de leur véritable personnalité font surface. Oui, j’ai bien dit « personnalité ». Aussi incroyable que cela puisse paraître, nous, les mecs, nous ne pensons pas qu’avec notre joystick.

Alors il serait temps d’arrêter avec les rhétoriques stéréotypées et de comprendre que tous les goûts sont dans la nature, aussi cliché et simpliste que ça puisse sembler.

Premier épisode de They’re All So Beautiful :

Carl T. Slater

Carl est un gaijin banlieusard paumé vivant à Funabashi, pas trop loin de Tokyo. Il n'a d'autre chose à offrir que des observations biaisées sur les trois dragons d'Asie, tout en essayant de ne pas trop faire honte à sa femme.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Related posts:

This post is also available in: Anglais

Facebook Comments