Sumo season – dos koi! – live from Japon

sumo-slam

sumo match in japan

Je viens de recevoir une carte postale de mon ami de Carl T Slater notre ninja reporteur au Japon suivez http://www.happycurrysuperspeciallunch.com/ pour en savoir plus sur le Japon.

Tournoi de sumo à Tokyo

C’est avec mon nouveau pot américain que je suis aller voir un match de sumo en septembre dernier au stade Ryogoku Kokugikan, à Tokyo. C’était mon premier tournoi sumo live. Je bavais à l’idée de voir enfin ces géants de graisse et de muscles, les rikishi (guerriers de la force), se foncer dedans. Je ne fus pas déçu, car même si nous étions assis au 3e plancher, je pouvais entendre le bruit de l’impact.

Chaque année, les tournois sumo, ou honbasho, sont au nombre de six. La première moitié de la saison se déroule à Tokyo en janvier, mai et septembre, au Ryogoku. Ensuite en mars à Osaka et finalement Fukuoka en novembre.

sumo ring show

Pour bien nous mettre dans l’esprit, nous sommes allés dans un restaurant chanko nabe, ou ils servent la même bouffe que mangent les sumos. Conclusion : pas étonnant que ceux-ci ont une espérance de vie de 10 ans de moins que la moyenne nationale. En plus, c’est presque assuré qu’un sumo se tape le diabète et/ou une haute pression sanguine.

Les matchs commencent aussi tôt que 8h30, mais les réellement intéressants commencent vers les 15h. Il peut y avoir certaines longueurs, et ceux-ci peuvent vite devenir redondants. Il est rare qu’une joute ne dure plus d’une minute, mais la préparation et la petite cérémonie d’avant chaque match peut en durer facilement cinq. Comme le croyais la touriste niai derrière nous, cette cérémonie n’est pas pour du stretching et l’arbitre ne dit pas let’s get ready to rumble. Lorsqu’ils lèvent la jambe et frappent le pied au sol, c’est pour éloigner les démons. Ensuite, ils se tapent dans les mains et étendent leurs bras pour montrer qu’ils ne sont pas armés. L’arbitre annonce ensuite le nom des lutteurs.

[vimeo]http://vimeo.com/49834375[/vimeo]

Sumo 101

Les règles d’un match sumo sont plutôt simples. Ce qui est pas mal moins simple est les coutumes et traditions entourant le déroulement d’un match. Sans parler de l’entraînement rigoureux qu’un sumotori doit subir dans heya, ou étable.

Le seul et unique but d’un match c’est de balancer son adversaire hors du dohyo (ring), ou de le faire tomber. Selon le petit livret de techniques de sumo illustrées que j’ai acheté au comptoir souvenir, il y a environ 82 techniques pour faire tomber son adversaire. Ce détail m’a surpris, mais pas autant que le prix dérisoire attrape-touriste que j’ai payé pour le livret.

Sumo aux centre de la Controverses

Depuis la dernière décennie, il semble qu’on ne puisse plus trouver d’événements, sports ou activités quelconques sans que les yakuza ne soient impliqués. Étant donné son origine aussi ancienne que les yakuza, ce sport n’en fait pas exception.

Moi je dis tant mieux, ça rajoute du piquant.

Dos koi!

bobby Dennie

GetLostinAsia est édité par Bobby Dennie un canadien amoureux de l'Asie basé à Singapour qui couvre le terrain depuis 2007. visitez la page a propos GetLostinAsia is edited by Bobby Dennie a Canadian based in Singapore. I am a South East Asia travelling Junkie.I am writing and discovering asia since 2007.

More Posts - Website

Follow Me:
Google PlusFlickrYouTube

Related posts:

This post is also available in: Anglais

Facebook Comments