Weekend de Singapore a l’ile de Batam en Indonesie

batamferrymap
singapore to batam island indonesia map

On prend encore le large pour le weekend vers nos autres voisin, l’Indonésie, une croisière de 45 minutes peut vous emmener vers Bintam island ou Batam island. Je vais acheter les billets le vendredi soir au Harbourfront mall dans le centre-ville. Une petite balade de train vous y conduit assez rapidement.

Une fois rendu près du terminal on a accès à quelque compagnie qui offre le service de traversier vers quelque destination. Je m’arrête au comptoir de Penguin International ( www.penguin.com.sg/ferryservices.htm ) qui m’offre 2 billets aller-retour vers Batam Centre en Indonésie pour 76$ sing dollars tout compris. C’est supposé être 64$, mais bon y doit y avoir de taxe et des frais d’ajouter. Les 2 autres compagnies offrant le service sont Batam Fast Ferry et Wavemaster

bike trip road in laos

On arrive au comptoir de Penguin vers 9:10 pour régler les derniers détails. Le gars au comptoir est nouveau, il nous dit si jamais la carte à puce ne fonctionne pas revenez ici. On se rend près de l’embarquement, la file d’attente est longue. Le temps file, j’espère que sa carte marche parce qu’on n’aura jamais le temps de revenir pour prendre le bateau. Dans le fond à quoi bon faire la file juste à attendre le dernier appel? Notre carte à puce fonctionne bien, un problème de moins. Le contrôle de douane se fait à vitesse éclair. Grâce à ma super carte de travail singapourienne plus de problème. Assurez-vous de garder tous les papiers qu’ils vous donnent aux douanes en entrant et ne dépasser pas votre permis de séjour, car ils sont sévères avec les fautifs, 50 $ par jour ça fait mal.

ferry from sigapore to batam island indonesia

Le bateau possède une centaine de places assises sous climatisation, un confort comparable aux avions des transporteurs budget. L’architecture impressionnante et toujours en mutation de Singapour est intéressante à observer de la mer. Un peu moins d’une heure plus tard nous sommes rendus au terminal maritime de Batam Island en Indonésie.

Je dois me diriger au guichet des douanes pour payer mes frais de visa avant de passer le contrôle. $25 US pour trente jours, je n’ai pas le choix de prendre un mois.

un peu d’histoire:

L’histoire de Batam commence il y a bien longtemps, une colonie chinoise occupait Batam et quelques iles des environs 231 ans avant notre ère. Batam surplombant la route de navigation commerciale est-ouest a vu défiler plusieurs envahisseurs, dont les Anglais et les Hollandais. Durant la Seconde Guerre Batam fut occupé par les japonnais, qui laissa le nom de Nagoya sa ville principale.

Dans les années 70, le gouvernement indonésien a entrepris des transformations majeures. Ils ont largement exploité les forêts pour en faire un port d’importance et une zone industrielle abritant une zone de libre-échange. Situé près de Singapour et possédant une main d’oeuvre bonne marché plusieurs compagnies singapouriennes ont établie leur usine sur l’ile de Batam. La construction navale et la fabrication de matériel électronique sont les majeurs secteurs d’activité sur l’ile, mais il y a aussi plusieurs hôtels de villégiature et attraction touristique.

indonesia batam island theme park
Les attractions:

La plus grande attraction sont les plages qu’on dit naturel et bien préserve. La grande influence industrielle et portuaire de l’ile a quand même des répercussions sur la qualité de l’eau et sur la ses espaces de villégiature. Il y a quelque attraction de moyenne importance comme l’ancien camp de réfugié Vietnamien et des mosquées célèbres, mais rien d’exceptionnel

Le shopping mall en face du terminal portuaire offre un premier refuge pour se trouver, un taxi, se restaurer et bien sûr faire du shopping. On ne comprend pas trop le « buzz », mais il y a une exposition de reptile, des dizaines de serpent et de lézard sont exposés dans des aquariums. On en profite pour faire quelque photo tout en espérant qu’on ne retrouvera pas ces bebites-là dans notre chambre d’hôtel.

On va échanger notre argent pour des devises locales. Plusieurs petits comptoirs d’échange tentent de retenir notre attention comme dans une foire agricole. Un dollar Singapour donne 6800 roupiahs ou 8500 pour un dollar américain. Pas mal, le même ratio qu’on retrouve dans des pays à l’économie chancelante comme le Laos.

indonesian rupiah

On doit se trouver un taxi pour aller vers notre hôtel situe au centre de la ville, pas trop sur, ça fait un peu peur après avoir lu l’histoire de ninja à Jakarta de mon pote Irlandais. 50 000 soit environ $6 US pour un peu moins de 30 minutes de taxi. The Hills Batam Hotel …nous avons booker cet hôtel de luxe semble-t-il sur internet. À notre arrivée je constate tout de suite que les photos sur le NET ne reflètent pas vraiment la réalité. L’hôtel ne possède aucun terrain, pas de piscine ou terrasse extérieure seulement un stationnement en face d’un mega shopping centre.

L’intérieur de l’hôtel est plutôt sombre, même à la lueur du jour, on tente de procéder à l’enregistrement de notre chambre, mais il est midi donc encore trop tôt. On prend notre léger bagage, un seul sac et l’on va explorer les environs. Les rues sont poussiéreuses, on nous interpelle à tous les 5 mètres pour nous offrir un taxi ou n’importe quelle babiole. Des gamins sur le coin du feu de circulation tendent les mains pour recevoir quelques cennes.

On va dans le centre d’achat, une myriade de stand avec des sacs à main, parfum et grande marque contrefaite. Un individu plutôt louche vient m’interpeler dans la langue du pays. Il me met un « peleur » à fruit dans la main, non non je veux pas ça, j’ai pas de fruit ou légume a pelé, il aurait pu trouver quelque chose de plus pratique au moins!

nagoya mall batam island indonesia

Je commence à surchauffer, ce centre d’achat, les chauffeurs de taxi harcelants, les rues mornes sous un soleil de plomb et l’hôtel sombre déclenchent en moi l’instinct de survie. J’ai encore oublié la règle, quand on n’a pas de temps puis l’on va à un endroit ou la principale attraction c’est la mer. On prend un hôtel sur la plage avec toutes les commodités, on s’arrange pour avoir une navette qui nous prends de l’aéroport ou du terminal pour notre hôtel, pas de temps a perdre...surtout pour un court weekend.

Juste au moment où l’on sort du centre d’achat décourager de la situation, ma copine a l’idée de génie d’intercepter le conducteur de la navette d’un populaire ressort nommé Harris. Peut-on monter dans la fourgonnette pour aller vers l’hôtel… oui bien sûr, pas question de coucher dans cet hôtel sombre. Allons trouver un endroit plus spacieux près de la plage.

batam view resort indonesia activity

Après un trente minutes de route à travers les campagnes industrielles de l’ile on arrive enfin au Harris. Le lobby l’hôtel est bondé de gens, quelque famille et beaucoup de groupe d’ami. Une vraie ambiance de spring break, pas trop sur, mais il faut quand même essayer, on a toujours notre hôtel en dernier recours.

Malheureusement pour nous, tout est complet, on prend un taxi pour tenter notre chance ailleurs, le taximan est un peu bavard et louche il n’arrête pas de poser des questions, vous voulez quoi, la plage , la ville, vous aller diner après….on sait pas commence par l’hôtel. Il fait plusieurs téléphones et il réussit, à nous dénicher un hôtel près de la plage. Près d’une heure plus loin, on arrive à un grand ressort entourer de golf et d’établissement en construction. On paie 150 000 roupiahs (environ $ 20 US) pour la course.

Le Batam Beach View Ressort semble plus acceuillant. On se présente au comptoir les doigts croisés et l’on demande s’ils ont une chambre de disponible, c’est 160$ sing on n’a vraiment pas le choix sinon c’est encore une heure de taxi pour retourner a notre point de départ.

batam view resort indonesia

L’hôtel possède un grand lobby ensoleillé. La chambre passe le test. Je fais le tour un peu, la piscine checke, le bar checke, la plage très propre et magnifique, mais checke quand même….

Il y a plusieurs activités nautiques possibles à prix raisonnable et tous les prix sont en Sing dollar, tout est pensé en fonction des touristes Singapouriens. Le bar sur le bord la plage offre la Calsberg, la Tiger et la Heineken pour 42 000 rupiahs à peu près 7$ Sing ou 5$ US pas trop mal pour un ressort musulman…he he

batam view resort indonesia activity

Le personnel est sympathique et souriant, un travailleur grimpe comme un singe aux cocotiers pour récolter les fruits frais. On me coupe une noix de coco fraiche et on me la sert sur ma table. On va manger des fruits de mers dans un restaurant sur pilotis avec vu sur la mer. La vue sur le coucher de soleil et le son des vagues offre une atmosphère très agréable. On s’offre un chili crabe et un poisson délicieux et frais pour 100$ sing un peu chers, mais il faut vivre et il n’y pas de restaurant dans les environs.

batam view resort coconut
batam view resort coconut

  • Les bungalows en bordure de mers sont magnifiques avec ses petites rues entourez d’arbre exotique.
  • Le spa offre un service de massage balinais a 35$ sing dollar pour 70 minutes de quoi vous détendre pour pas trop cher.
  • Je profite de la piscine encore une petite heure avant de partir pour la ville.On va faire un peu de shopping
  • on y retrouve les mêmes magasins de téléphone portable qu’au Laos offrant des mobiles chinois de marque douteuse comme stroberry….pas trop sur de la qualité…
  • les préposés des magasins nous poursuivent dans le magasin comme des fauves devant un morceau de viande…
  • j’en profite pour acheter des jeans BMW pour 149 000 rupiahs , moins de 20 dollars US, LOL oui monsieur c’est pas contrefait ça.
  • On peut y faire quelque bon achat surtout au niveau des vêtements, le reste est un peu moins cher qu’a Singapour.
batam view beach

Je préfère encore Desaru en Malaysie. Ce coin de pays étant pauvre, la valeur de sa monnaie très basse et sa culture Mulsumane peut parfois nous faire suer d’etre touristes. Blanc= argent…! En résumé, un beau weekend, c’est bien de voir un peu plus de pays, mais Batam island n’offre rien d’extraordinaire, a moins d’avoir un super deal sur un ressort réserver d’avance. Probablement qu’il y ait des endroits merveilleux en Indonésie, mais cette ile n’est pas exceptionnel.

bobby Dennie

GetLostinAsia est édité par Bobby Dennie un canadien amoureux de l'Asie basé à Singapour qui couvre le terrain depuis 2007. visitez la page a propos GetLostinAsia is edited by Bobby Dennie a Canadian based in Singapore. I am a South East Asia travelling Junkie.I am writing and discovering asia since 2007.

More Posts - Website

Follow Me:
Google PlusFlickrYouTube

Related Images:

Related posts:

This post is also available in: Anglais

Facebook Comments