Un point sur la map

vol quebec - detroit

Mon frère me reconduit vers l’aéroport de Québec vers 6:00 du matin. Trop génial de partir de sa propre ville et ne pas avoir à faire 300 km durant la nuit ou le jour avant. Ça va devenir la norme lors de mes prochains retours en ville. En plus, cet aéroport est si petit que ça ne sert à rien d’y aller trop en avance. Je change mon maigre 180 $ canadien on me redonne 155 $ américain, quoi 25 $ de perte ou s’est envolé tout ce bel argent.

Je débarque à Chicago tout va comme sur des roulettes, la douane m’accueille à bras ouvert. C’est très différent de mes expériences passées avec les Américains de la douane de Montréal. Je suis entré comme dans un 7 Eleven, vive l’Amérique en alerte jaune..!

3 heures de l’après-midi, je m’envole de Chicago vers Hong Kong. Un vol interminable de 15 heures 26 minutes. Je regarde le magazine de la compagnie d’avion et j’aperçois des prix sur la bière et les différentes boissons. Ah merde! pourtant, j’avais vérifié sur expedia.com et l’on semblait dire qu’il n’y avait pas de frais sur la boisson pour les vols internationaux sur Delta. L’hôtesse de l’air s’avance avec son chariot roulant, mais j’aperçois que de minable cannette de coke et du jus d’orange… ha mon Dieu! le voyage risque d’être long sans somnifère. Oh là! ce vieux « vlimeux » d’asiatique à une bouteille de vin rouge…Je suis sauvé…beep! beeep! une vodka jus d’orange please…. Le voyage devient soudain plus confortable.

Je rejoins un sympathique voyageur original qui vient de la même ville que moi. Il va rejoindre son ami qui est maintenant avocat à Hong Kong. On discute un peu et l’on va se coucher comme on peut sur nos sièges respectifs. Une quinzaine de chanceux n’ont personne d’assis à cotés dans leur ranger et peuvent se coucher sur leur pleine longueur. Ah les chanceux….je trouve à peine le sommeil et je me tape le surbooster film d’action extrême hollywoodien Iron Man 2 pour la 3e fois les yeux à mi-fermé. Il n’y a pas à dire j’aurais aimé avoir le choix de film ou mon propre lecteur de DVD portatif. 15 heures c’est long, enfin le commandant nous annonce la descente sur Hong Kong. On est enfin en Asie ma terre promise. L’aéroport de Hong Kong n’est pas très impressionnant et il semble entourer de montagnes moi qui m’attendais à des grattes ciel à perte de vue.

Hong Kong Airport

Je retrouve les confortables fumoirs asiatiques ou l’on diffuse CNN Hong Kong (HK) en continu. J’ai pas dormis du vol de 15 heures je commence a faiblir rapidement. Je fais un petit tour de l’aéroport. Il y a les classiques duty free(hors taxe), les magasins de grande marque comme Gucci. Je remarque un magasin rempli de bonbon bizarre dont les « hong konais » semblent raffoler. J’entre dans ce que je crois être un dépanneur, mais c’est en fait une pharmacie avec une foule de remèdes traditionnels chinois. Avez vous de la bière?.Lol….Je change un 20 $ en devise Hong Kong je dois tenter de rejoindre ma copine pour lui dire que tout va bien et de m’attendre à l’aéroport, car j’arrive sous peu. Les téléphones ne semblent pas vouloir collaborer avec moi, il faut voir leurs pièces de monnaie si épaisses. C’est peine croyable qu’on puisse les introduire dans la fente du combiné… Il y a même une pièce qui ressemble à une étoile au coin arrondi. Ils sont fous ses Chinois oh pardon « Hong konais! » J’aperçois des ordinateurs en retrait dans les corridors et un utilisateur aux allures de touriste. Je lui demande comment il a fait pour avoir accès à internet. Il me dit : « tu dois aller dans le restaurant juste à côté. » Je m’informe, on me dit, tu n’as qu’a acheter n’importe quoi et l’on te donnera un accès OK… Je vais prendre cette Corona! yummy… 5 $ pour une bière et un accès à internet. Un véritable tour de force dans un aéroport… merci Mao…

hong kong coin

j’envoie mon courriel de confirmation à ma copine, je suis reparti dans le même avion et à la même place… on a fait le plein d’essence, le changement d’équipage et un petit ménage. Un nuage de brume sort du plafond et envahis l’avion, que se passe-t-il, apparemment rien de spécial. C’est juste un moyen de refroidir l’avion plus rapidement. Ça reste épeurant à voir quand tu n’as jamais vu de la brume descendre du plafond juste avant décoller. Cette fois, je suis chanceux il n’y personne assise dans ma rangée de trois bancs je peux enfin dormir étendue de tout mon long. Récupérer juste à temps avant ma destination finale, Singapour dans 3 heures et 30 minutes. Je vous conseille de vous accompagner d’un bloody mary, il passe très bien et ça vous repose l’estomac avec son Clamato épicé. Je débarque dans l’aéroport et je me rends au contrôle de passeport. Encore, un moment d’impasse et de stress se pointe. La douanière feuillette mon passeport qui est rempli à pleine capacité. Que venez-vous faire à Singapour? Je viens visiter une amie. Vous devez inscrire ses coordonnées ici, je sors un paquet d’allumettes déchiré avec le numéro de ma bien-aimée écrits dessus pour le retranscrire sur le formulaire officiel. hummm pas très professionnel tout ça me disais-je dans ma tête. Elle me demande à voir mon billet de retour et elle étampe enfin mon visa gratuit de 30 jours… Je suis officiellement dans ce minuscule pays qui met totalement inconnu. Que l’aventure commence….

bobby Dennie

GetLostinAsia est édité par Bobby Dennie un canadien amoureux de l'Asie basé à Singapour qui couvre le terrain depuis 2007. visitez la page a propos GetLostinAsia is edited by Bobby Dennie a Canadian based in Singapore. I am a South East Asia travelling Junkie.I am writing and discovering asia since 2007.

More Posts - Website

Follow Me:
Google PlusFlickrYouTube

Related posts:

This post is also available in: Anglais

Facebook Comments